J’ai raté la date de déclaration de mes impôts, que faire ?

0
SHARES

La deadline pour la déclaration d’impôts vient de passer et vous ne vous y êtes toujours pas collé ? Vous imaginez que c’est tout l’appareil administratif français qui va vous tomber dessus et vous écraser sous les majorations ? Pas de panique, il y a encore des solutions pour vous en sortir indemne !

La déclaration d'impôts en ligne joue les prolongations

Trop étourdi, surmené ou malchanceux que vous êtes, vous n’avez toujours pas adressé votre déclaration de revenus à votre centre des finances publiques alors que la date limite de dépôt, fixée au mercredi 17 mai 2017, vient de passer. Heureusement, il y a toujours moyen de s’arranger !

En optant pour la déclaration par Internet, vous verrez que les délais se rallongent comme par magie – la magie opère plus ou moins selon votre département de résidence :

  • Départements n° 01 à 19 : jusqu’au mardi 23 mai 2017 à minuit ;
  • Départements n° 20 à 49 (y compris les 2 départements corses) : jusqu’au mardi 30 mai 2017 à minuit ;
  • Départements n° 50 à 974/976 : jusqu’au mardi 6 juin 2017 à minuit ;
  • Non résidents (vivant à l’étranger) : jusqu’au mardi 23 mai 2017 à minuit.

Précisons que cette déclaration en ligne est d’ailleurs devenue obligatoire pour certains. Depuis cette année, les contribuables dont le revenu fiscal de référence dépasse 28 000 euros sont désormais obligés de passer par Internet pour déclarer leurs revenus de 2016.

La majoration à prévoir en cas de retard de déclaration

Si en dépit de ces délais extensibles, vous ratez à nouveau le coche, on ne va pas vous mentir, vous allez finir par être sanctionné ! Cette sanction se traduira par une majoration de 10 %.

Si vous avez cependant une bonne raison pour justifier votre retard, il vous sera alors possible d’adresser à votre centre d’impôts une lettre de demande de remise gracieuse de la majoration, dans laquelle vous détaillerez le motif de votre retard. Envoyez le tout de préférence par LRAR (lettre recommandée avec accusé de réception), en avançant évidemment un motif pertinent : maladie, accident, etc. L’étourderie ou la « phobie administrative » ne sont pas considérées comme des motifs pertinents.

Si la demande est rejetée, vous serez alors tenu de régler le solde de vos impôts et de leur majoration en optant pour un des moyens suivants : le Tip (pour titre interbancaire de paiement), le chèque (accompagné du Tip, non signé, non agrafé et non collé), le paiement en espèces (à proscrire si la somme due dépasse 300 euros) ou encore le virement bancaire. Vous pouvez également vous rendre au guichet de votre centre des finances publiques.

La prochaine fois, comment éviter de rater la date de déclaration ?

  • Mettez des rappels sur tous vos agendas : Google, téléphone, calepin à la maison…
  • Mettez en évidence vos papiers pour ne jamais oublier ;
  • Collez des post-it sur votre frigo et accrochez une ardoise au-dessus de votre meuble d’entrée ;
  • Faites un nœud à un torchon pour vous souvenir de la faire ;
  • Promettez un restaurant super classe à un proche s’il vous rappelle de la faire à temps ;
  • Mettez en fond d’écran une photo de Daniel Prévost dans le rôle de Lucien Cheval, contrôleur fiscal dans le Dîner de cons ;
  • Louez un cerveau plus performant que le vôtre ;
  • Etc.

Crédits image : Dooder - Freepik