February 4, 2020 Comptabilité fr_FR L'un est un prêt de l'entreprise au salarié et l'autre un versement de salaire anticipé. On vous aide à faire la différence avance / acompte ! https://quickbooks.intuit.com/cas/dam/IMAGE/A26WkwHAi/difference-avance-acompte.jpg https://quickbooks.intuit.com/fr/blog/comptabilite/avance-acompte-quelles-differences/ Différence acompte / avance : comment ne pas les confondre
Comptabilité

Différence acompte / avance : comment ne pas les confondre

Par L'Equipe QuickBooks February 4, 2020

Un de vos collaborateurs à des difficultés à boucler ses fins de mois… Vous avez la possibilité de lui verser une partie de son salaire… en avance. Mais s’agit-il d’une avance sur salaire ou d’un acompte ? QuickBooks vous aide à bien faire la différence acompte / avance !

L’avance : un prêt accordé au salarié

L’avance n’est ni plus ni moins qu’un prêt qu’une entreprise accorde à un collaborateur. Vous fournissez donc à ce dernier une somme en échange d’un travail qu’il n’a pas encore fourni.

En tant que chef d’entreprise, vous n’êtes absolument pas tenu d’accorder cette avance si, pour des raisons x ou y, vous la jugez inopportune. Si, en revanche, vous acceptez de la délivrer, il est vivement recommandé d’établir en amont une convention, dans laquelle doivent être précisés le montant de l’avance, la date à laquelle elle sera versée, les modalités de remboursement et le moyen de versement (chèque, virement ou espèces).

Vous devrez la faire apparaître sur la fiche de paie de votre salarié sous la ligne « net imposable ». Enfin, lorsque vous versez cette avance, vous ne devez pas précompter les charges sociales, qui ne sont décomptées qu’au moment de la paie.


À lire aussi : Quels sont les différents régimes de TVA ?


L’acompte : un versement « acquis »

L’acompte est un versement d’une entreprise à son salarié pour un travail qu’il a déjà effectué. Il est calculé en fonction des heures de travail déjà réalisées au moment de la demande, et ce, avant l’établissement de la fiche de paie.

Contrairement à l’avance, il n’est pas possible pour un employeur de refuser une demande d’acompte à son salarié ! Tous vos salariés peuvent y prétendre, quel que soit leur contrat de travail ou leur ancienneté dans votre entreprise. Le salarié l’adresse généralement par courrier et n’a pas besoin de justifier sa demande. Toutefois, il vous est possible de refuser une seconde demande d’acompte sur un même mois… sauf si une convention collective stipule le contraire.

Comme pour l’avance, vous devez faire apparaître le montant de l’acompte sous la ligne « net imposable » (lisez notre article pour savoir comment calculer le net imposable). Par ailleurs, vous ne devez pas déduire les cotisations sociales lors de son versement, elles seront calculées sur l’intégralité de la rémunération mensuelle.

Vous voilà un peu plus au fait de la différence acompte / avance ! Vous pouvez maintenant accorder l’un ou l’autre sans faire de trou dans votre trésorerie et reprendre votre facturation là où vous l’aviez laissée…

Mélanie Drouet

Expert QuickBooks

✉️ melanie_drouet@intuit.com – 📞 0805 220 189

Noter cet article
QuickBooks est le logiciel de comptabilité intuitif pour les entrepreneurs français. QuickBooks offre aux TPE, micro-entrepreneurs et indépendants un logiciel de facturation en ligne complet pour gérer en ligne la trésorerie, la gestion commerciale et la tenue de tableaux de bord. Lire la suite