C’est quoi, la comptabilité analytique ?

0
SHARES

La compta analytique, c’est un art. Du moins, celui de driver son activité par les chiffres. Ça vous fait peur ? N’ayez crainte, la Rédac’ est là pour vous dire tout ce qu’il faut savoir pour bien comprendre cet instrument d’aide à la décision !

Un résultat détaillé par activité

Rassurez-vous tout de suite, lecteurs comptaphobes (ne rêvons pas, il y en a sans doute parmi vous !) : la comptabilité analytique n’est pas obligatoire. Mais ce n’est pas parce que vous ne devez pas demander à votre Expert-Comptable de la mettre en place — ou vous y plonger vous-même — qu’elle ne présente pas un intérêt certain. Il s’agit en effet d’un mode de traitement des données comptables, intervenant en complément de la comptabilité générale, qui a pour but de vous éclairer dans la conduite de votre business.

En effet, la compta analytique de gestion fournit un résultat détaillé par activité. Si la comptabilité générale recherche un résultat global, qui synthétise la situation financière — notamment avec le bilan comptable et le compte de résultat — de l’ensemble des activités de l’entreprise, la compta analytique (appelons là aussi CAG, pour Comptabilité analytique de gestion) va plus loin. Elle fournit un résultat détaillé pour chacune des activités de l’entreprise. Ceci permet, ensuite, de mettre en valeur les activités rentables et celles non rentables, afin de prendre les bonnes décisions. Il existe cinq méthodes principales de compta analytique :

  • La méthode des coûts complets ;
  • La méthode des coûts variables ;
  • La méthode des coûts directs ;
  • La méthode des coûts standards ;
  • La méthode ABC.

Les avantages de la compta analytique

La CAG présente de nombreux atouts. Parmi eux, nous en retenons trois, qui en font incontestablement un outil de pilotage performant :

  • La compta analytique n’étant pas obligatoire légalement, il n’y a pas de formalisme imposé. Elle est donc facilement adaptable à la réalité, au fonctionnement et à l’organisation de l’entreprise ou de la startup qui la met en place.
  • Son côté réel et concret la rend beaucoup plus parlante que la comptabilité générale. Elle produit en effet des résultats par produit, par service, par établissement, par équipe, par secteur…
  • La CAG se faisant, d’un point de vue méthodologique, à intervalles très rapprochés — parfois tous les mois ! —, elle constitue un outil qui se renforce au fil du temps, grâce à l’utilisation des historiques.

Trois exemples pour tout comprendre

Alors, la compta analytique, à quoi ça sert ? Citons trois exemples pour vous permettre de mieux en comprendre l’intérêt pour votre entreprise ou votre startup.

  • Avec la CAG, un commerce de t-shirt pourra en savoir plus sur la rentabilité de ses produits, en établissant le(s) modèle(s) qui se vend(end) le mieux et celui (ou ceux) qui lui permet(tent) de réaliser la marge la plus intéressante. Il pourra, par conséquent, retirer de son catalogue ceux qui ne rapportent rien ou pas assez !
  • Dans le cas d’un développeur de logiciels, la CAG permet de savoir quels produits intéressent le plus les consommateurs. Idéal pour faire les bons choix au moment de proposer de nouvelles solutions…
  • … et pour recruter les bonnes personnes ! La compta analytique s’avère en effet également intéressante pour déclencher — ou non — des embauches. Elle permet d’identifier les compétences manquantes à l’entreprise pour conquérir de nouveaux marchés