6 formules compta à connaître pour faire bonne figure devant son banquier

0
SHARES

Gérer les finances de sa boîte peut rapidement devenir une tâche herculéenne pour un petit entrepreneur. Dès lors, deux options s’offrent à lui : soit il s’offre les services d’un expert-comptable, soit il fait ça tout seul et accepte alors de mobiliser une bonne part de son temps et de son énergie pour affronter les affres de la comptabilité. Vous vous reconnaissez dans ce téméraire chef d’entreprise ? Alors voici pour vous les 6 formules comptables à connaître pour gérer correctement vos finances, décrypter votre compte de résultat et communiquer calmement avec votre banquier !

La formule de base : l’équation comptable

Actifs = Passifs + Fonds propres

Dans cette équation reine de la comptabilité, on peut résumer de façon simple les trois données mobilisées : les passifs, qui représentent ce que vous devez payer, s’ajoutent aux fonds propres, qui constituent la part d’entreprise que vous détenez, pour constituer les actifs qui correspondent, quant à eux, à ce que votre entreprise détient.

formules comptables : téléchargez l'ebook budget prévisionnel

Le revenu net

Revenu net = Revenus - Dépenses

Ici, les revenus regroupent tout ce qui émane de vos ventes mais aussi d’éventuelles autres sources d’argent de votre société. En face, les dépenses correspondent aux coûts associés à vos ventes. De la soustraction des premiers par les secondes, on obtient le revenu net, soit ce que vous allez réellement gagner.

Le taux de marge sur coûts variables

Taux de marge sur coûts variables = (Prix de vente - Coût variable unitaire) / Prix de vente

Il s’agit là d’une formule un poil plus complexe. Le taux de marge sur coûts variables est nécessaire pour calculer le seuil de rentabilité. Il s’obtient en divisant la différence entre le prix de vente et le coût variable unitaire (ce que vous coûte la fabrication ou l’exécution de ces produits/services) par le prix de vente (oui, on utilise deux fois le prix de vente, c’est normal).

Le seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité = Coûts fixes / Taux de marge sur coûts variables

On prend dans un premier temps les coûts fixes de votre entreprise, soit les charges récurrentes qu’il vous est facile de prédire, que l’on divise par le taux de marge sur coûts variables, calculé plus haut. Grâce à ce savant calcul, on obtient la valeur du seuil correspondant à la quantité de produits ou services vendus à partir de laquelle vous commencez à gagner de l’argent.

La marge de profit

Marge de profit = Revenu net / Ventes

Le revenu net, comme on l’a vu plus haut, représente le montant d’argent qu’il vous reste une fois toutes vos dépenses retirées. Vous divisez ce montant par le nombre total de ventes que vous avez effectuées pour obtenir votre marge de profit. Plus la marge de profit est élevée, plus votre entreprise est en bonne santé !

Le taux d’endettement

Taux d’endettement = Total des passifs / Total des fonds propres

Ici, le total des passifs regroupe tout ce que vous avez à payer, des factures aux remboursements de prêts. Le total des fonds propres correspond quant à lui à tout ce qui appartient aux propriétaires de votre entreprise, autrement dit l’argent investi dans la boîte. En divisant le premier par le second, on obtient le taux d’endettement : plus le financement de votre entreprise provient de financements extérieurs, plus ce taux est élevé. Rappelez-vous, QuickBooks vous avait donné quelques conseils pour gérer vos dettes.

 

Ces quelques formules comptables vous simplifieront certainement la vie et vous aideront à y voir plus clair dans les brumes de la comptabilité. Si un jour vous finissez malgré tout par vous noyer dans votre compta, peut-être qu’il sera temps alors de déléguer votre gestion comptable à un pro... comme QuickBooks !

 

Crédits image : Freepik