Gérer et prévenir les impayés : suivez nos conseils !

0
SHARES

Ah, les impayés… Quel entrepreneur n’y a jamais été confronté ? Ce genre d’imprévu fait malheureusement partie de la vie de toute société, à un moment ou à un autre. Reste que dans ce domaine comme dans d’autres, il vaut mieux prévenir que guérir. Comment ? La rédac’ vous livre sur un plateau ses meilleures astuces !

Bien se couvrir

Un de vos clients vous fait douter ? Vous venez de signer un contrat, ou vous vous apprêtez à le faire, mais une petite voix dans votre tête vous dit que vous allez courir après les chèques ? Vérifiez donc si votre instinct a des raisons de tirer la sonnette d’alarme ! Comment ? En consultant le site Infogreffe, le Trésor Public ou l’Urssaf ! Moyennant paiement, vous aurez accès aux informations administratives et comptables de l’entreprise, inscrite sur les registres du commerce et des sociétés, qui vous intéresse. Vous pourrez ainsi consulter l’extrait Kbis (avec mention d’une éventuelle procédure de traitement des difficultés), les comptes annuels, l’historique des dépôts des actes au RCS, l’état d’endettement… Certains documents peuvent être révélateurs d’une situation délicate !

Par ailleurs, petite astuce psychologique sur les contrats : pour couper toute envie à vos clients de ne pas vous payer, prévoyez des indemnités de retard, appelées également « indemnités compensatoires ». Intégrez une clause de réserve de propriété, qui vous permet de conserver le bien jusqu’au paiement !

Un impayé : que faire ?

Malgré vos précautions, votre client ne vous paye pas. La première chose à faire est… de ne pas paniquer. Inutile en effet de contacter un avocat, un huissier, l’armée américaine et Chuck Norris : vous risqueriez de vous exposer à des frais plus importants que les sommes à recouvrer.

Montrez à votre client votre sérieux et votre détermination à lui faire respecter ses engagements financiers. Première étape, refusez d’honorer d’éventuelles autres commandes tant que les dettes n’auront pas été honorées. Maintenez la relation commerciale, essayez de savoir ce qui bloque le paiement de la facture, voyez si un règlement à l’amiable reste possible. Parfois, il s’agit d’un simple malentendu. N’hésitez pas à en discuter avec votre client !

En dernier recours, l’injonction de payer

Personne ne veut en arriver là, mais parfois ce n’est pas une option. Un client qui ne règle pas ses factures malgré vos relances est un client perdu, autant y aller à fond alors. Vous pouvez commencer par une mise en demeure. Faute de résultat, passez à la vitesse supérieure et mettez en place une procédure d’injonction de payer. Celle-ci vous permettra de faire reconnaître votre bon droit et d’obtenir un titre exécutoire vous autorisant à faire saisir les biens de votre débiteur. L’arme atomique des impayés !

Et vous, comment gérez-vous les impayés ? Une main de fer dans un gant de velours ? Racontez-nous vos méthodes dans les commentaires… tant qu’elles ne parlent pas de casser des genoux !