Gestion de la trésorerie : le B-A.BA

0
SHARES

Qu’on soit une grande multinationale ou une petite startup, la trésorerie est FON-DA-MEN-TALE. On estime que 50% des entreprises échouent en raison de problèmes de trésorerie. Et la trésorerie, c’est uniquement une question de gestion ! Votre entreprise peut fonctionner, avoir des clients et un produit qui a trouvé son marché, et malgré tout faire faillite car les problématiques de trésorerie n’ont pas été anticipées ! Alors pour éviter ces erreurs bêtes (disons-le, ces étourderies), voici un b-a.ba des règles à respecter pour faire vivre son entreprise le plus longtemps possible.

Trésorerie, kézako ?

La trésorerie, c’est le cash disponible sur le compte d’une entreprise. Vous pouvez avoir des milliers d’euros de créances clients mais pas un rond sur votre compte. Vous réalisez du chiffre d’affaires, certes, mais si vous avez des factures qui arrivent à échéance demain… aïe. La trésorerie est donc un exercice de gestion à ne négliger sous aucun prétexte.

Faites un reporting hebdo

Une bonne gestion de trésorerie commence par de bonnes habitudes. Chaque semaine, réalisez un bilan des entrées et sorties d’argent et des prévisions pour les semaines à venir.

Limitez les remises

Vous êtes une startup, alors inutile de vous mettre en danger pour faire plaisir à de grands groupes ! Vous avez un coût de revient, et il est nécessaire de le prendre en compte pour votre survie. Vos clients ne verront pas la différence.

Négociez les lignes de trésorerie au bon moment

Un conseil : allez voir le banquier lorsque vous avez le plus de chances d’obtenir des lignes de trésorerie… c’est-à-dire au moment où vous n’en avez pas besoin. Évitez de vous rendre chez lui en lui avouant que vous allez avoir un gros découvert dans quelques jours : il ne vous prêtera rien du tout. N’hésitez pas à négocier une ligne de trésorerie dès le début !

Ayez une discipline de facturation

Pour mener à bien votre mission, demandez des acomptes à vos clients, et relancez-les avant l’échéance. Tout ce travail doit être fait systématiquement. Il faut bien comprendre que la plupart du temps, vos clients veulent vous payer. C’est juste que comme toute entreprise, il peut y avoir des petits retards pour diverses raisons (congés, périodes de rush…) et ce sont ces petits jours qui peuvent menacer la viabilité de votre entreprise. Un seul conseil donc : soyez extrêmement rigoureux dans votre approche de la facturation.

Soyez raisonnable

Parfois tout roule au niveau commercial. Vous rencontrez une période exceptionnelle et de nombreux prospects peuvent se transformer en clients. Le problème ? Vous n’aviez pas anticipé ce succès soudain ! Dans ce cas, il est possible que vous ayez des difficultés à mener vos missions et que vous soyez obligés de recourir à des prestataires externes (et plus chers). C’est ballot ! Si cela vous arrive, soyez raisonnable : refusez quelques projets, même si c’est à contrecoeur.

Et vous, quelles sont vos recettes pour contrôler votre trésorerie efficacement ? Allez, ne soyez pas timides et partagez avec les copains vos meilleures techniques ;-) !

Crédit photo : Lendingmemo