Petit glossaire financier de l’entrepreneur

0
SHARES

Le monde de l’entreprise a ses codes et son langage qu’il s’agit de maîtriser au moment de se lancer dans un projet de création, sous peine de naviguer entre incertitudes et incompréhensions. Tous les créateurs ne venant pas du monde de l'entrepreneuriat ou ne disposant pas d’une formation dispensée en école de commerce, certains outils peuvent s’avérer d’un précieux secours... un lexique financier par exemple ! En voici un, évidemment non exhaustif, mais qui pourra vous donner quelques clés de compréhension.

  • Actifs : éléments de valeur détenus par votre société (trésorerie, équipements, stocks…) et figurant dans son bilan.
  • Bilan : état présentant la situation financière de votre société (son actif et son passif) à une date donnée.
  • Brevet : titre de propriété industrielle octroyant à son propriétaire le droit d’interdire à un tiers non autorisé la reproduction de l’invention visée.
  • Business plan : document synthétisant ce qu’est votre projet et comment vous allez le mener à bien.
  • Capitaux : fonds et actifs investis dans votre entreprise pour générer des revenus.
  • Compte de résultat : état présentant les revenus obtenus et les dépenses effectuées au cours d’un exercice, ainsi que les bénéfices ou pertes qui en résultent.
  • E-commerce : activité de vente de produits ou de services via Internet.
  • État de trésorerie : synthèse des flux de trésorerie de votre société au cours d’une période donnée.
  • Incubateur : structure qui offre, gratuitement ou à prix réduit, un accompagnement à votre entreprise, un lieu de travail ainsi que des conseils de professionnels et divers autres services et facilités pour votre projet de création.
  • Liquidité : propension d’un actif à être converti en trésorerie rapidement, sans accuser de perte de valeur.
  • Marketing : pratique regroupant toutes les activités de promotion, de distribution et de vente de votre produit / service.
  • Part de marché relative : position de votre entreprise sur le marché visé par rapport à ses différents concurrents.
  • Passif : ensemble des dettes de votre entreprise, qu’elles relèvent des comptes fournisseurs, d’impôts non payés ou de prêts bancaires en remboursement.
  • Point mort : volume de ventes qui vous permet de payer uniquement les coûts variables et fixes de votre entreprise.
  • Prix acceptable ou « prix psychologique » : prix maximal qu’un consommateur potentiel accepterait de payer pour votre produit / service.
  • Prix de revient : c’est la somme de tous les coûts, rapportés à l’un de vos produits / services, que vous avez engagés pour mettre celui-ci sur le marché.
  • Prospect : potentiel futur client que vous avez identifié, auprès de qui vous engagez une démarche pour connaître sa réaction face au produit / service que vous offrez.
  • Segmentation : segmenter un marché consiste à le découper en plusieurs sous-ensembles cohérents en vue d’adapter votre politique marketing à chacun d’entre eux.
  • Stocks : ensemble des matières premières et des marchandises finies ou en cours de fabrication détenues par votre entreprise.
  • Trésorerie : différence entre l’argent que votre entreprise encaisse et celui qu’elle verse. Il en résulte l’ensemble de ses liquidités disponibles en caisse ou en banque.

Voilà de quoi bien débuter grâce à ces fondamentaux !

Crédits photo : Fotolia / sommersby