October 5, 2020 Conseils et astuces fr_FR Découvrez les trois types de signature électronique : la simple, l'avancée et la qualifiée, qui a presque plus de valeur que la signature manuscrite. https://quickbooks.intuit.com/cas/dam/IMAGE/A8V48R53E/GettyImages-922709294.jpg https://quickbooks.intuit.com/fr/blog/conseils-et-astuces/signature-electronique/ La signature électronique : une signature comme les autres ?
Conseils et astuces

La signature électronique : une signature comme les autres ?

Par L'Equipe QuickBooks October 5, 2020

Pour assurer la continuité de l’activité commerciale à distance, la signature électronique est essentielle. La dématérialisation passe en effet par celle des documents traditionnellement signés à la main comme les contrats, les mandats de prélèvement SEPA ou les documents internes et RH. Mais elle concerne aussi directement les documents commerciaux : les devis et les factures. Mais est-ce que la signature électronique est une signature comme les autres ?

Une signature légale, sécurisée et pérenne

Selon l’article 1366 du Code civil français, « l’écrit électronique a la même force probante que l’écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité ».

La signature électronique constitue donc bien une véritable méthode d’authentification, respectant les impératifs requis, qu’ils soient pratiques, juridiques ou techniques. Légalement, la signature remplit les mêmes fonctions que son homologue manuscrite. On en distingue quatre :

  • Une fonction d’identification du signataire : la personne physique ou morale qui appose sa signature est identifiée de manière certaine ;
  • Une fonction de validation de l’acte : l’acte devient contraignant vis-à-vis du signataire ;
  • Une fonction de certification de l’intégrité du document : le document et son contenu sont stabilisés dans le temps ;
  • Une fonction de non-répudiation : le signataire ne peut dénoncer son consentement.

Les trois formes de signature électronique

Il existe trois formes de signatures électroniques : la signature électronique simple, la signature électronique avancée (à laquelle ont recours 95 % des acteurs du marché) et la signature électronique qualifiée (SEQ), réservée aux dossiers nécessitant le plus de sûreté et de confidentialité.

D’après le Règlement eIDAS sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions numériques au sein du marché intérieur de l’Union européenne, chacune de ces trois formes de signature ne peut être valable que si certaines conditions sont respectées :

La signature électronique simple

Un contrat commercial électronique peut être conclu grâce à une signature électronique simple. Deux clics de souris seulement peuvent donc théoriquement suffire à la conclusion d’un contrat.

Toutefois, une signature électronique simple peut être aisément contrefaite. Si elle est recevable comme preuve devant un tribunal, sa fiabilité n’est pas présumée. Il devra donc être démontré que des procédés fiables d’identification et de protection de l’intégrité des documents ont été utilisés, tel que définis par l’article 1367 du Code civil.

La signature électronique avancée

En vertu de la directive 1999/93, la signature électronique avancée n’est valable qu’à condition de respecter les 4 prérogatives suivantes :

  • qu’elle soit liée au signataire de manière univoque ;
  • qu’elle permette d’identifier le signataire ;
  • qu’elle soit créée par des moyens que le signataire puisse garder sous son contrôle exclusif ;
  • qu’elle garantisse, avec l’acte auquel elle s’attache, un lien tel que toute modification ultérieure de l’acte soit détectable.

La signature électronique qualifiée

Si la signature électronique qualifiée (SEQ) répond aux mêmes normes que la signature avancée, il lui est demandé en plus que l’identité du signataire soit vérifiée en amont auprès d’une autorité de certification approuvée par le gouvernement. Une rencontre physique est également requise, rencontre au cours de laquelle le signataire se verra délivrer un objet (carte, clé USB, badge…) permettant son identification.

Pour préserver sa trésorerie, il faut pouvoir continuer à facturer et à signer des contrats, quoi qu’il arrive ! Et la valeur de la signature électronique est aujourd’hui telle qu’elle tend à supplanter la signature manuscrite ! Avec la généralisation du télétravail et la distanciation physique, elle permet la continuité de l’activité commerciale et même le recrutement (on peut aujourd’hui signer des contrats, des actes notariés, des compromis de vente… entièrement à distance). Pendant la crise du Covid-19, la signature électronique a rendu service à bon nombre d’entreprises !

Profitez des opportunités offertes par la dématérialisation et les solutions cloud de gestion et de facturation en ligne : découvrez les offres QuickBooks !

offres QuickBooks

QuickBooks

Julien Romary

Expert QuickBooks

✉️ julien_romary@intuit.com – 📞 0805 220 189

Noter cet article
QuickBooks est le logiciel de comptabilité intuitif pour les entrepreneurs français. QuickBooks offre aux TPE, micro-entrepreneurs et indépendants un logiciel de facturation en ligne complet pour gérer en ligne la trésorerie, la gestion commerciale et la tenue de tableaux de bord. Lire la suite