Top 10 des plus grosses erreurs des grandes entreprises

0
SHARES

« Ah, là, j’ai fait la boulette. » Vous avez déjà prononcé cette phrase en constatant qu’un produit ou un projet que vous aviez refusé cartonne chez la concurrence ? Rassurez-vous : vous n’êtes pas le premier à avoir laissé passer l’affaire du siècle et à vous en mordre les doigts. C’est même arrivé dans de très grandes entreprises ! Voici notre top 10 sur le sujet : il y a clairement matière à s’inspirer !

 

1/ Coca-Cola

Vous adorez ce soda ? Sachez que la marque aurait pu disparaître. Soucieuse de donner un nouvel élan à sa boisson, la direction de Coca-Cola décide de lancer en 1985 le New Coke, en remplaçant toutes les anciennes bouteilles. Sauf que le New Coke n’a pas été au goût de tous, loin de là : les ventes s’effondrent en quelques semaines. La firme enclenche la marche arrière et remet son Coca-Cola « classique » à l’honneur.

 

2/ Sony

De l’importance de miser sur les bonnes technologies… et de prendre le temps de tester toutes les facettes d’un produit. En 1975, Sony décide de commercialiser des magnétoscopes utilisant des cassettes Betamax. L’image est certes meilleure, mais les cassettes sont limitées à une heure — moins qu’un film lambda ! La firme procédera à un rétropédalage en 1988, en adoptant le format le plus populaire : la VHS.

 

3/ Xerox

Dans les années 1970, la société de technologie Xerox planche sur le premier ordinateur contrôlé par une souris. Elle décide cependant de ne pas le commercialiser. Dix ans plus tard, Steve Jobs, le fondateur d’Apple, est invité chez Xerox, où l’on lui parle du concept de la souris. Apple se sert de l’idée pour lancer sa propre version quelques mois plus tard. Toujours se méfier de la concurrence !

 

4/ Nintendo

Au début des années 1990, Nintendo domine le marché des consoles. Sentant que le support cartouche vieillit, le géant nippon demande à Sony de lui créer une extension pour sa console phare utilisant les CD. Suite à un désaccord sur les droits relatifs aux jeux produits sur ce nouveau support, Nintendo lâche Sony pour Philipps. Grosse erreur : Sony sortira tout de même sa PlayStation, et prendra à Nintendo la place de numéro 1 du jeu vidéo pendant quelques années. Nintendo ne réussira à reprendre des parts de marché que plus tard avec la sortie de sa Wii, misant sur un nouveau segment du jeu vidéo et le développement de nouvelles habitudes de jeu.

 

5/ 20th Century Fox

20 milliards de dollars : c’est ce qu’auraient rapporté les produits dérivés Star Wars. Une coquette somme qui allait, jusqu’au rachat de la franchise par Disney, directement dans la poche de George Lucas. En effet, pensant que Star Wars n’aurait qu’un succès moyen, la 20th Century Fox a accordé au réalisateur la totalité des droits de licence. Une erreur que la société de production n’est pas près de reproduire !

Une entreprise constate ses erreurs

6/ Ford

En 1957, Ford investit plus de 250 millions de dollars dans la création du modèle Edsel — une somme qui équivaudrait aujourd’hui à un milliard ! Sauf que l’Edsel, en plus de ne pas être très jolie, ne se vend pas bien. La production est interrompue deux ans plus tard. L’erreur de Ford ? Ne pas s’être assuré que le marché était « prêt » pour son modèle en avance sur son époque !

 

7/ Kodak

Un nom qui parle à tout le monde, et pourtant : Kodak a fait faillite en 2012, avant une difficile renaissance l’année suivante. La raison ? Le groupe n’a pas su sentir venir la révolution de l’appareil photo numérique. Pourtant, en 1978, la firme dépose le premier brevet d’appareil de ce type, mais finit par s’en désintéresser. Une erreur colossale qui cause sa perte.

 

8/ Google

Le géant de l’internet a aussi sa place dans ce top… même si tout est relatif : Google va toujours très bien ! En 2011, le groupe rachète Motorola, un fabricant de smartphones, pour 12,5 milliards de dollars. Un fardeau pour la firme de Mountain View, qui cause également des tensions avec ses propres partenaires. Google finira par revendre Motorola à Lenovo, pour… 2,91 milliards. Oui, une perte de presque 10 milliards de dollars. En trois ans.

 

9/ Nokia

Pendant longtemps, Nokia a boudé Android, préférant miser pour ses smartphones sur son système d’exploitation « maison » Symbian. Grosse erreur : Nokia prend du retard sur le marché des téléphones intelligents, pour ne plus jamais reprendre pied. La marque tente un partenariat avec Microsoft en adoptant le système Windows Phone, mais ne parviendra pas à se redresser durablement. Elle est rachetée par Microsoft en 2014.

 

10/ Blackberry

La preuve qu’il ne faut pas résister aux envies des consommateurs. Au début des années 2010, ceux-ci ne jurent que par les écrans tactiles. Mais Blackberry, qui dominait il y a peu le marché du smartphone, préfère miser sur des smartphones équipés de claviers physiques. Une résistance qui conduira la marque à abandonner sa position de leader : aujourd’hui, qui utilise encore un Blackberry ?

>> Évitez aussi les erreurs dans vos campagnes d'emailing ! <<

Aucune entreprise n'est à l'abri d'un faux pas. Certaines se sont lancées sans avoir testé leur idée au préalable, d'autres se sont entêtées... Il est important de tirer parti de ces impairs de grandes structures pour vous souvenir de ne pas vous lancer tête baissée.