Veille concurrentielle et étude de marché : au cœur du développement de votre activité

0
SHARES

Si elles ne veulent pas perdre pied, toutes les entreprises, même les plus grosses, doivent surveiller l’évolution de leur secteur, de la règlementation et… de la concurrence. Retours sur ces données basiques sur lesquelles il vous faut absolument garder l’œil pour faire une bonne veille concurrentielle !

Connaître la réalité de votre marché… et suivre son évolution !

Votre marché recoupe en vérité DES marchés :

  • celui de l’offre et de la demande relatives à vos produits / services – par exemple, le marché du prêt-à-porter ;
  • celui des grands groupes d’individus concernés par vos produits / services – par exemple, le marché des sportifs.

Vous devez suivre l’évolution des ces différentes réalités et adapter votre stratégie en fonction : un nouveau concurrent marche sur vos plates-bandes ? vos clients sont demandeurs d’une technologie qui vient de sortir ? Être déconnecté de ces changements pourrait avoir des conséquences dramatiques pour votre entreprise et, inversement, être en mesure de vous positionner rapidement sur une nouvelle gamme, un nouveau mode de distribution ou une nouvelle clientèle pourrait bien vous donner un considérable avantage concurrentiel !


À lire aussi : Comment faire une étude de marché ?


Quels sont les prix pratiqués chez vos concurrents ?

Vous savez qui sont vos concurrents, mais savez-vous ce qu’ils vendent exactement et à quel prix ? Quelles sont les différences entre vos produits / services et ceux de vos voisins ? C’est sur cette base que vous pourrez vous positionnez en toute connaissance de cause et de développer vos arguments de vente en conséquence... et les faire évoluer au gré des changements de tarification chez vos concurrents. Une bonne veille concurrentielle passe par là ! Par exemple :

  • certes, vous êtes plus cher, mais vous avez quelque chose en plus ;
  • vos concurrents ont peut-être le même produit, mais le vôtre est moins cher.

À lire aussi : 10 conseils pour fixer le prix de vos produits / services.


Attention aux nouvelles lois et réglementations !

Parce que l’évolution d’un marché est aussi liée à celle de la règlementation qui l’encadre, tenez-vous au courant ! Suivez de près les décisions légales en cours qui pourraient influencer vos métiers et vos ventes (comme la loi sur le choc de simplification). Ici encore, le maître mot est l’anticipation : n’attendez pas le dernier moment pour vous conformer à une nouvelle loi !

Crédits photo : Freepik / @macrovector.