Comment mettre en place un processus de recouvrement ?

Gérer une entreprise, c’est travailler, puis se faire payer. C’est légitime : à notre époque, l’argent permet d’obtenir des choses pratiques comme de la nourriture, des vêtements, des places de cinéma, de payer son loyer, etc. Sauf que parfois, les clients mettent (trop) de temps à envoyer un chèque ou à appuyer sur le bouton « valider » des virements bancaires. Comment procéder pour récupérer votre dû ? Petit mode d’emploi de la procédure de recouvrement client.

 

Les conséquences des impayés

Elles peuvent être importantes ! Un retard de paiement qui devient un impayé, c’est un impact réel sur le fonds de roulement de votre entreprise. Cela peut entraîner des retards dans le paiement des fournisseurs, vous empêcher de verser les salaires ou d’honorer d’autres contrats… Bref, c’est une situation qu’il ne faut pas laisser s’installer, et qui impose de réagir selon la bonne méthode.

Première étape ? Consultez votre tableau de bord pour voir qui vous doit encore quelques sous. Pour cela, vous pouvez utiliser QuickBooks, qui, en plus de permettre de réaliser des factures au look pro, propose aussi un tableau de bord pratique pour obtenir en un clin d’œil ses rentrées d’argent et ses dépenses.

Essai gratuit QuickBooks

L’art de la relance

Relancer un client au sujet d’une facture n’est jamais simple. S’agissant du ton à employer, il va falloir faire preuve de tact et de prudence. Votre client peut tout à fait être de bonne foi et avoir purement et simplement oublié votre facture ou il ne veut juste pas vous payer. Commencez donc par envoyer un mail ou une lettre-type, pour ne pas perdre trop de temps en rédaction — l’idée du mail « automatique » aidera aussi à faire passer la pilule s’il s’agit d’un simple oubli. Si cela ne fonctionne pas, décrochez votre téléphone, ou mieux, rendez-vous sur place.

Un échange direct, franc et honnête permet souvent de débloquer les situations les moins bien engagées ! Et ce d’autant qu’en général, les relances permettent d’obtenir les sommes dues. N’oubliez cependant pas de repérer la raison qui a fait que le client ne vous a pas payé cette fois, afin d’adapter votre méthode pour la suite.

 

L’artillerie lourde pour son recouvrement

Si les relances n’ont rien donné, il va falloir passer à la vitesse supérieure pour obtenir ce que votre client vous doit. Commencez par tenter une négociation à l’amiable : tentez par exemple de mettre en place un échéancier. Deux impératifs dans ce cas : informez-en votre expert-comptable, et vérifiez tous les mois que l’argent se retrouve bien sur votre compte.

Last, but not least : si l’impayé ne peut être réglé à l’amiable, faites appel à une décision de justice pour obtenir le règlement de la dette. C’est ce que l’on appelle une injonction de payer, et c’est auprès d’un tribunal ou d’un huissier que vous pourrez l’obtenir ! Attention cependant à bien accompagner votre demande de toutes les pièces justificatives prouvant son bien-fondé (bon de commande, contrat, facture impayée, lettre de mise en demeure…).

 

Apprendre à se faire payer par un client récalcitrant est l’une des étapes de la vie d’un entrepreneur. Bon courage ! Cet article vous a été utile ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !