5 conseils pour éviter les factures impayées

0
SHARES

Pas toujours facile de se faire payer dans les temps. Heureusement que QuickBooks et ses précieux conseils sont là ! Inspirez-vous de nos 5 bonnes pratiques pour éviter les assèchements de trésorerie et les factures impayées !

Le cauchemar des factures impayées

Lundi matin, 9h, vous entrouvrez d’une main tremblotante la porte du bureau de votre associé et le questionnez, la gorge nouée : « Salut Jean-Marc, Procrastina SARL ne nous a toujours pas payé janvier ? ». Le visage blême de Jean-Marc fait office de réponse... Et si vous mettiez toutes les chances de votre côté pour éviter que votre trésorerie se retrouve dans le rouge à cause de clients négligents ?

1. Vérifiez la solvabilité de votre prospect en amont

Selon un proverbe de notre invention, « Inutile de tendre son verre sous le robinet si celui-ci est coupé ». Ah, la solvabilité de vos partenaires... Ce point essentiel est bien souvent négligé par les entrepreneurs : c’est un tort, c’est un moyen facile d’éviter les déconvenues ! Prenez quelques minutes pour vous rendre sur les plateformes dédiées (Manageo.fr, Infogreffe.com, Societe.com, etc.) avant de faire d’un prospect votre client.

2. Intégrez une clause de pénalité de retard

Beaucoup n’osent pas l’aborder avec leurs clients, de peur de les froisser ou de compromettre le lien de confiance qui pourrait s’établir, mais prévoir des pénalités en cas de retard de paiement peut motiver les clients paresseux… ou négligents. Prévoir de telles clauses est une preuve de professionnalisme et de rigueur. Sans compter que la menace du portefeuille vaut tous les rappels du monde !

3. Facturez en temps et en heure

Vous attendez de votre partenaire de la rigueur dans ses paiements, alors montrez l’exemple ! Dès que le service ou le produit a été livré : facturez ! Pratiquer une facturation scrupuleuse, avec une précision d’horloge atomique suisse, est le meilleur moyen de se rendre légitime au moment de rappeler votre client à ses obligations et d’éviter les factures impayées.

4. Automatisez vos relances

Suivre les factures impayées et gérer les relances sont des tâches toujours délicates dans votre relation clientèle, mais aussi très chronophages. Et avouons-le, ce n’est pas la partie du business la plus passionnante ! Tournez-vous vers des solutions de gestion en ligne comme QuickBooks qui intègrent le suivi et la relance automatique des factures tout en étant connectées à votre compte bancaire. Adieu la charge mentale !

5. Faites appel à des professionnels du recouvrement

Le processus de recouvrement est bien évidemment le dernier recours. Attention toutefois, « dernier recours » ne veut pas dire « au dernier moment ». Faites appel à des professionnels du recouvrement quand vous avez déjà multiplié les relances, mais n’attendez pas d’être au bord de la liquidation judiciaire pour lancer de telles manœuvres ! Vous ne devez pas laisser la négligence des autres mettre en péril votre business. Mieux vaut utiliser la manière forte avec les clients négligents, quitte à les perdre ensuite, que de laisser le destin de votre entreprise suspendu à leurs retards.

Ces 5 conseils sont particulièrement destinés aux jeunes entrepreneurs qui, trop souvent,  les négligent : éviter les défauts de paiement est pourtant un aspect primordial de toute entreprise. Un excès de prudence vaut mieux qu’un tas de factures impayées ! Demandez à Jean-Marc ce qu’il en pense.

Crédits image : Macrovector - Freepik