Episode 2 tableau de trésorerie formation

Épisode 2 : charité bien ordonnée commence par… un tableau de tréso réaliste !

 

On vous l’a dit dans l’épisode 1 (faites un petit check dans vos mails pour le retrouver si besoin !), une tréso bien tenue est la condition sine qua none pour assurer la réussite de votre entreprise. Alors oui, c’est pas fun, ça prend du temps, et ça rappelle des souvenirs de 4e, quand on était en cours de mathématiques avec M. Buvard. Reste qu’il est possible voire souhaitable (allez, disons même OBLIGATOIRE) de s’organiser pour être plus efficace. Comment ? Grâce au tableau de trésorerie. Suivez le guide !

 

PS : Oui, l’Expert Masqué est encore là pour vous donner bons conseils et autres petites astuces !

   Un tableau de tréso ? Wait, what ?

 

Allez, petit moment « définition ». Le tableau de trésorerie, c’est un outil qui va récapituler les recettes et les dépenses financières, dans l’idéal classées par périodes (toutes les semaines, tous les mois, tous les ans…). Il va vous permettre de savoir si, au-delà des mouvements financiers réalisés ou non, vous avez quand même un peu d’argent sur votre compte en banque, là, bien caché.

 

Il ne s’agit pas de savoir si on peut enfiler ses lunettes roses (« youpi, j’ai plein de sous ») ou broyer du noir (« oh la la, j’ai plus un rond »), mais bien de faire des prévisions financières réalistes, en s’appuyant sur une valeur essentielle dans l’entrepreneuriat : l’anticipation. Vous devez savoir quelles sont les sommes nécessaires pour que votre petite entreprise ne connaisse pas la crise, que vous puissiez verser le salaire de vos collaborateurs et… vous payer. Pour cela, il faut actualiser régulièrement les sommes en entrée et en sortie !

 Exercice : savoir (se) poser les bonnes questions

Concrètement, comment monter un tableau de tréso ? Prenons un exemple : Jean-Jonquille, vendeur de tondeuses. Pour se lancer et avant de commencer à vendre, il doit investir : payer son loyer, acheter les tondeuses aux fabricants, verser les salaires de ses experts en tondeuses, faire un peu de publicité dans Jardinage magazine, le mensuel des amis des plates-bandes, payer l’électricité de son point de vente… Bref, en tout début d’activité, il dépense 5 000 euros.

 

Son tableau de trésorerie ne comporte donc que des sorties : tant qu’il n’a rien vendu, il est donc à -5 000 euros. Le mois suivant, aucune vente ? Il n’a plus à faire de stock de tondeuses, mais il continue à verser des salaires et à payer loyer et charges. Paf, – 9 000 euros. Le mois d’après, jackpot, il fait quelques ventes ! Son tableau de trésorerie « remonte » à -4 000 euros.

 

Un tableau de trésorerie, c’est ça : un outil qui vous permet de savoir concrètement où vous en êtes, et si les rentrées d’argent sont suffisantes dans la durée. Il faut donc se poser certaines questions.

 

Pour vous aider, voici un petit texte à remplir vous-même, selon votre activité :

“Pour mon activité, j’ai investi ……… euros. Je paye tous les mois ……… euros de loyer, et ……… euros de charges diverses (électricité, publicité…). Pour rentrer dans mes frais, je dois donc vendre ……… produits/services à ……… euros (ou ……… euros de marchandises). Mon stock vaut à l’heure actuelle ……… euros et, pour ne pas me retrouver face à un banquier grognon, je dois avoir ……… euros de trésorerie d’avance.”

l'expert

L’aide de l’Expert Masqué

 

Voici quelques questions à vous poser pour remplir votre tableau de trésorerie :

  • À quel niveau se situe votre BFR ? (si ce terme ne vous dit rien, vous avez mal lu notre épisode 1 !)
  • Combien vaut votre stock ?
  • Quelles sont les entrées d’argent en attente ?
  • Qu’allez-vous devoir payer au cours des prochaines semaines ?
  • Quel est le niveau de tréso « alerte » ?

   Une autre méthode : le Burn Rate & Runway

 

Le cash, c’est une piste d’avion plus ou moins longue… avec un précipice au bout. Si on touche la fin avant d’avoir décollé, c’est le crash assuré ! Il y a donc deux chiffres à déterminer pour prendre les bonnes décisions au bon moment :

  • Le Burn Rate. C’est la vitesse à laquelle l’argent part en fumée, le taux de dépense. Combien « grillez-vous » tous les mois ?
  • Le Runway. C’est le temps que vous allez pouvoir tenir avec votre tréso de départ, en fonction de votre niveau de Burn.
Ebook reporting chiffres metrics