Combien de temps le capital doit-il être sur un compte bloqué ?

0
SHARES

Lorsque vous créez une société, vous devez faire un apport en capital. Il peut prendre plusieurs formes, dont la plus courante est l’apport en numéraire.

Après avoir décidé du montant de ce capital, vous déposez la somme correspondante, par chèque ou par virement, sur un compte bloqué à la banque. Dites adieu à vos économies de jeunesse et au dernier chèque de grand-mère !

Lorsque vous aurez effectué votre dépôt, le banquier vous délivrera une attestation de versement de capital social. Ce document vous servira à effectuer les démarches d’immatriculation de votre société (dans les faits, toutefois, certains Centres de Formalité des Entreprises, ou CFE pour les intimes, n’exigent pas cette attestation).

Vous vous demandez alors quand vous pourrez récupérer votre argent... En effet, vous avez tout un tas d’achats à faire pour votre nouvelle entreprise qui, pour certains, sont urgents !

Pour répondre à votre question, comme souvent, il y a la théorie… et la pratique. En théorie, votre banquier est censé conserver le capital bloqué jusqu’à l’obtention du Kbis. Le Kbis, c’est ce fameux document qui vous est délivré par le greffe à l’issue de l’immatriculation de votre entreprise.

En réalité, c’est tout à fait différent. Les banquiers sont des gens compréhensifs et connaissent les besoins des entrepreneurs (si, si, ne faites pas cette tête). Le plus souvent, ils libèrent le capital sur le compte courant de l’entreprise sur simple demande, et dans des délais très courts.

Une fois vos fonds libérés, le compte bloqué est définitivement clôturé et vous ne vous en servirez plus : il faudra désormais utiliser le RIB du compte courant.

L’Expert Masqué est à votre écoute : une question, un doute, un arrachage de cheveux sur une question Gestion ou Comptabilité ? Demandez-lui et il se mettra en quatre pour vous répondre. Posez-lui vos questions ici !