November 9, 2020 fr_FR La trésorerie est quasiment l’élément le plus important de l’entreprise. Découvrez 6 conseils pour une gestion de trésorerie optimale au quotidien. https://quickbooks.intuit.com/cas/dam/IMAGE/A9y8ymYAA/conseils-gestion-tresorerie.jpg https://quickbooks.intuit.com/fr/blog/gestion/conseils-gestion-de-tresorerie/ 6 commandements pour une bonne gestion de trésorerie

6 commandements pour une bonne gestion de trésorerie

Par L'Equipe QuickBooks November 9, 2020

La trésorerie c’est le cœur du réacteur de votre entreprise. Il est essentiel de bien la gérer pour piloter correctement son activité, et la garder sur les rails. Suivez ces 6 conseils très concrets pour une bonne gestion de votre trésorerie au quotidien.

#1 Prévoir le budget

Bien gérer sa trésorerie, c’est avant tout anticiper les dépenses et les encaissements. Le premier des outils pour cela, c’est bien sûr le tableau de bord. Il vous renseignera sur l’état de votre activité, en vous indiquant notamment :

  • le chiffre d’affaires ;
  • la marge ;
  • le taux d’impayés ;
  • le nombre de ventes ;
  • le nombre de contacts amorcés ;
  • la durée du cycle de vente…

Toutes ces informations vous permettront d’une part d’estimer votre niveau de trésorerie, et d’autre part d’anticiper les dépenses à venir.

#2 Savoir se faire payer

Lorsque l’on commence son activité, on n’ose souvent pas « réclamer » son dû à ses clients. Et pourtant, sans facture honorée, l’argent ne rentre pas ! Ce qui entraîne, bien sûr, d’importantes difficultés, en particulier pour les jeunes entreprises.

La première des règles pour se faire payer, c’est de ne pas laisser traîner les choses. Facturez dès que votre prestation a été réalisée, ou que la commande a été validée. Cela vous permettra d’éviter les « oublis », de plus ou moins bonne foi, de certains clients.

La facturation rapide et systématique doit être un véritable réflexe. Prévoyez un temps à y consacrer chaque semaine : une demi-journée, deux heures… Vous pouvez également confier cette tâche à un prestataire externe.

#3 Anticiper et relancer

Il faut parfois relancer les clients pour qu’ils honorent leurs factures. Commencez par appeler votre client, pour savoir d’une part s’il avait bien reçu votre facture, et d’autre part s’il a fait partir son paiement. S’il a des difficultés financières, dites-lui que vous auriez préféré qu’il vous en parle au préalable, et cherchez une solution de règlement à l’amiable. Vous pourrez ensuite passer à des moyens un peu plus persuasif (LRAR, mise en demeure, etc.). Mais rassurez-vous, les clients ne sont pas tous des mauvais payeurs.

Devoir relancer les clients est malheureusement assez fréquent. Pour être sûr de le faire dans les temps et de ne pas laisser de factures impayées, vous pouvez automatiser les relances, grâce à un logiciel de facturation en ligne !

#4 Gérer ses dépenses

Maîtriser ses dépenses, c’est garder le contrôle de son niveau de trésorerie. Il faut pour cela questionner systématiquement les achats importants :

  • Ai-je vraiment besoin du dernier modèle d’imprimante multifonctions ?
  • Un bureau low cost ne peut-il pas me suffire pour l’instant, puisque d’autres sont en moyenne deux à trois fois plus cher ?
  • En attendant d’avoir mon propre local, ne puis-je pas travailler depuis mon salon, quitte à louer des salles pour les réunions ?
  • etc.

Attention, il n’y a pas forcément besoin de passer par le « bootstrapping » (faire des économies partout où cela est possible). Il s’agit par contre d’un véritable état d’esprit : limiter ses coûts, ne pas se payer ou très peu, chercher des équivalents gratuits à des solutions payantes… Si vous débutez votre entreprise, vous pouvez essayer comme cela. Mais attention à ne pas en faire un mode de vie !

#5 Intégrer le plan de trésorerie dans son business plan

Lors de la création de votre entreprise, n’oubliez pas d’intégrer un plan de trésorerie à votre business plan. Il s’agit d’un tableau des encaissements et des décaissements prévus dans l’année (les montants doivent être TTC), ventilés mois par mois. Attention, les montants sont à porter dans la colonne du mois où les opérations financières doivent se produire. Si vous prévoyez, par exemple, d’acheter en juin un bien qui sera payé en septembre, il vous faudra l’indiquer dans la colonne décaissements du mois de septembre.

Ce plan de trésorerie prévisionnel sert à vérifier que votre besoin en fonds de roulement (BFR) de début d’activité sera bien financé tous les mois.

#6 Financer ses besoins

Les besoins de trésorerie s’anticipent. Mais il faut les quantifier. Pour cela, votre meilleur allié reste votre expert-comptable.

Ensuite, pour financer votre trésorerie, contactez votre banque. Attention, les banques financent en priorité les besoins dits « amortissables » – les investissements durables. Cependant, pour peu que vous ayez un apport, les banques devraient accepter de vous aider dans votre projet, via les « concours bancaires » (des crédits ou des prêts à court terme : facilités de caisse, découvert autorisé, crédit de moins d’un an…).

Vous pouvez aussi trouver d’autres moyens de financement pour votre entreprise : le crowdfunding, les business angels, la « love money », etc.

Avec ces conseils pour la gestion de votre trésorerie, vous serez en capacité de mieux piloter votre entreprise ! Et si vous misiez sur un logiciel en ligne comme QuickBooks pour optimiser votre gestion et toute votre activité ? Découvrez nos offres, il y en a forcément une qui vous correspond !

offres QuickBooks

Expert QuickBooks

Mélanie Drouet

Expert QuickBooks

✉️ melanie_drouet@intuit.com – 📞 0805 220 189

Noter cet article
QuickBooks est le logiciel de comptabilité intuitif pour les entrepreneurs français. QuickBooks offre aux TPE, micro-entrepreneurs et indépendants un logiciel de facturation en ligne complet pour gérer en ligne la trésorerie, la gestion commerciale et la tenue de tableaux de bord. Lire plus