Comment calcule-t-on les dividendes ?

0
SHARES

L’Expert Masqué est à votre écoute : une question, un doute, un arrachage de cheveux sur une question Gestion ou Comptabilité ? Demandez-lui et il se mettra en quatre pour vous répondre. Posez-lui vos questions ici !

 

Allez, mieux vaut prévenir que guérir : un cachet d’aspirine s’impose avant de parler du calcul des dividendes dans une entreprise.

Rappelons que les dividendes d’une société correspondent à une somme d’argent versée aux associés, qui a été prélevée sur le bénéfice et/ou sur les réserves de la société. Le versement de ces dividendes n’est pas systématique, même dans une entreprise largement bénéficiaire. Il relève d’une décision prise en assemblée générale ordinaire, moins de six mois après la clôture des comptes.

Les dividendes correspondent à de l’argent qui a déjà subi un prélèvement fiscal, puisque l’impôt sur les sociétés est déjà déduit des bénéfices. Ils sont donc moins lourdement fiscalisés que les autres rémunérations.

Théoriquement, en dehors de 5 % réglementaires liés à la dotation aux réserves, une entreprise pourrait verser la quasi-totalité de son bénéfice à ses associés au titre des dividendes. Dans la pratique, cela ne se fait jamais : le montant des dividendes est décidé en fonction des besoins exprimés par le gérant dans son rapport de gestion (investissements prévus, évolution de l’activité…).

Pour synthétiser tout cela, gardez en tête ceci. Dans une entreprise, le montant maximum des dividendes peut être trouvé en effectuant le calcul suivant :

Bénéfice - dotation aux réserves - besoins de l’exercice suivant.