March 22, 2020 fr_FR Il faut agir vite. QuickBooks vous a préparé la liste des 9 actions à mener pour maintenir votre trésorerie à flot ! https://quickbooks.intuit.com/cas/dam/IMAGE/A7Wsvsx7x/headway-feature.jpg https://quickbooks.intuit.com/fr/blog/juridique-et-fiscal/gerer-tresorerie-periode-de-crise/ Période de crise : 9 actions pour maintenir votre trésorerie à flot

Période de crise : 9 actions pour maintenir votre trésorerie à flot

By L'Équipe QuickBooks March 22, 2020

En période de crise économique, les travailleurs indépendants sont souvent parmi les plus fragiles. Rien ne sert de paniquer : de nombreux leviers sont à votre disposition pour vous aider à maintenir votre affaire. Nous vous avons préparé une checklist des 9 premières actions à mener pour prendre soin de votre trésorerie en ces temps difficiles. Prenez une grande inspiration, et allez-y pas à pas !

#1 Vérifiez l’état de votre trésorerie

Analysez rationnellement votre situation :

  • de quel montant disposez-vous sur votre compte en banque ?
  • quel montant facturé vous reste-t-il à percevoir ?
  • à combien s’élève le montant des éventuels retards de paiement de vos clients ?

Avoir une idée précise de votre trésorerie vous permettra de mettre en place un plan d’action adapté à l’urgence de votre situation. Que vous soyez en sécurité pour plusieurs jours ou plusieurs mois, il est important que vous sachiez exactement à quel point vous êtes (ou non) en danger !

#2 Évaluez les risques sur vos contrats en cours

Passez en revue tous vos contrats en cours, et évaluez ceux comportant des paiements à risque. N’hésitez pas à aller prendre la température directement auprès de vos clients pour avoir une meilleure idée de leur propre situation.

#3 Estimez vos coûts et votre chiffre d’affaires sur les prochains mois

Analysez ensuite différents scénarios commerciaux possibles :

  • catastrophe : aucune facture émise dès le mois prochain ;
  • compliqué : – 66 % de chiffre d’affaires ;
  • correct : – 33 % de chiffre d’affaires ;
  • optimiste : chiffre d’affaires stable.

Ajoutez à chaque scénario une estimation de vos coûts pour les prochains mois et le bilan des deux étapes précédentes. Vous obtiendrez ainsi une vision claire des évolutions possibles de votre trésorerie sur la période de crise – une étape indispensable avant de passer à la suite (réclamer les paiements dûs, étaler les paiements Urssaf, etc.).

#4 Réclamez ce qui vous est dû

Anticipez le défaut de paiement : n’attendez pas que vos clients soient eux-mêmes en difficulté ! Demandez le règlement des différentes factures qui ne vous ont pas été entièrement payées. L’objectif ici est que vous puissiez commencer à renflouer votre trésorerie rapidement.

Attention à rester bienveillant lors de cette démarche : vos clients ne sont pas responsables de la situation. Lorsque c’est possible, rappelez-leur simplement au cours de vos échanges habituels que vous attendez le règlement d’une facture.

#5 Étalez tous vos paiements Urssaf et de l’impôt sur les sociétés

Si vous aviez fait le choix de payer vos taxes et impôts de manière trimestrielle, étalez plutôt les paiements en optant pour un règlement mensuel. L’objectif : répartir vos coûts et limiter les risques de déficit important.

Les charges fiscales et sociales sur le mois de mars 2020 sont reportées, mais cette précaution pourra vous être utile pour les mois suivants.

#6 Négociez un découvert tant que vous avez de l’argent sur votre compte

N’attendez pas d’être dans le rouge pour négocier avec votre banque ! Soyez proactif et prévoyant, elle sera d’autant plus rassurée par votre capacité à gérer la situation.

L’idée est de vous mettre à l’abri d’un problème de trésorerie passager, en vous laissant une marge pour attendre vos entrées d’argent. À vous d’estimer le montant dont vous aurez besoin pour être à l’abri. Vous pouvez par exemple viser l’équivalent de 15 à 20 jours de charges fixes.

Si vous avez un prêt en cours, vous pouvez aussi demander à reporter vos remboursements de 3 mois.

#7 Bloquez votre rémunération en compte courant d’associé (si possible)

Si vous disposez d’un compte courant d’associés (tous les statuts ne le permettent pas) et que votre situation personnelle le permet, faites passer votre rémunération de dirigeant sur ce compte. L’intérêt du compte courant d’associé réside dans la possibilité pour un associé ou dirigeant de prêter des fonds à sa société. En période de crise, il peut être avantageux d’utiliser ce compte pour faire face à une insuffisance de trésorerie temporaire !

#8 Évaluez la possibilité de réduire vos coûts

Vous faites appel à un stagiaire ou à un étudiant en alternance ? Vous faites réaliser certaines de vos prestations par des externes ? Vous louez un espace de coworking ? Il peut être judicieux d’évaluer la pertinence des coûts réguliers lors de cette période difficile.

#9 Faites appel aux aides exceptionnelles mises en place sur la période

Le gouvernement a annoncé la mise en place d’une aide financière exceptionnelle de 1 500 € pour les travailleurs indépendants et auto-entrepreneurs touchés par une chute d’activité causée par l’épidémie de Covid-19.

Pensez éventuellement à recourir à un prêt bancaire auprès de Bpifrance (tous les nouveaux prêts étant actuellement garantis par l’État pour les entreprises de toutes tailles).

Restez à l’affût des différents dispositifs mis en œuvre lors de cette période de crise et renseignez-vous sur les démarches administratives à réaliser de votre côté.

La période est compliquée pour de nombreux travailleurs indépendants, mais QuickBooks fait son maximum pour ne pas vous laisser démuni face à la situation. Gardez le moral !

Noter cet article

Cet article a actuellement 1 évaluations avec une moyenne de 4.0 étoiles

QuickBooks est le logiciel de comptabilité intuitif pour les entrepreneurs français. QuickBooks offre aux TPE, micro-entrepreneurs et indépendants un logiciel de facturation en ligne complet pour gérer en ligne la trésorerie, la gestion commerciale et la tenue de tableaux de bord. Read more