Communication : les nouveaux commandements des relations presse

C’est un fait : après quelques années d’exercice de leur profession, les journalistes reçoivent des tonnes de communiqués de presse tous les jours. Autant dire que réussir à capter leur attention, surtout lorsque l’on “vend” un produit ou un service, relève de la gageure ! C’est pourtant absolument nécessaire pour faire connaître sa jeune entreprise en offline, dans “le monde réel”. Comment ? En suivant ces cinq commandements pour des relations presse modernes, efficaces et porteuses de sens.

1/ Le message tu personnaliseras

Bien parler aux journalistes, c’est utiliser le bon ton. Vous pouvez utiliser l’humour si cela correspond à l’identité de votre marque. Un style plus ampoulé si cela vous paraît plus adapté. Bref, personnalisez votre message. Évitez le style impersonnel, les ordres et les tournures trop froides. N’oubliez que vous, être humain, vous adressez à d’autres êtres humains.

2/ La qualité à la quantité tu privilégieras

Si vous vendez des roses, est-il utile d’envoyer un communiqué de presse à un journaliste spécialisé dans l’automobile ? Disposer d’un fichier de 300 noms et adresses mail de journalistes ne vous servira à rien si aucun d’entre eux ne traite des sujets qui vous concernent. Aujourd’hui, avec Twitter, LinkedIn et les blogs personnels, la plupart d’entre eux sont “visibles” sur Internet. Prenez donc le temps de vérifier que chacun de ces professionnels est bien susceptible de parler de vous. Petit bonus : en vous rendant sur leur profil LinkedIn, vous apparaîtrez dans la liste des dernières personnes à s’être rendu sur leur page. S’ils ne viennent pas sur la vôtre à leur tour, vous resterez au moins dans un coin de leurs têtes.

3/ Ton idée tu illustreras

Les journalistes sont de grands enfants : ils aiment les images. En enrichissant vos communiqués de presse avec des illustrations (HD si possible), des graphismes et des Slideshares, vous maximiserez vos chances d’être lus jusqu’au bout. Vous pouvez également proposer ces documents dans des dossiers Google Drive ou en pièces jointes. Évitez simplement de les envoyer en .zip, un format des années 1990 qui embête tout le monde.

4/ Le MOI JE tu oublieras

Pendant un temps, les entreprises ne devaient parler aux journalistes que d’elles et des services qu’elles proposaient. Cete époque est révolue. Pour intéresser les “faiseurs d’opinions”, vous devrez montrer que vous savez vous inscrire dans une époque dont vous saisissez les enjeux. Cela doit se sentir dans la rédaction de vos communiqués. Appuyez-vous sur du contenu “expert”, trouvez et donnez un sens — et un angle — à vos opérations de communication. Donnez des pistes aux journalistes sur les formats et les personnes qui pourraient l’intéresser. Parlez de ce qui vous mobilise avant d’évoquer vos solutions ou vos produits.

5/ Une histoire tu raconteras

Derrière le journaliste, il y a un petit cœur qui bat, et qui attend qu’on lui parle. Votre mission ? Vous adresser à lui ! Pour cela, mettez les hommes et les femmes qui font votre entreprise en avant. Parlez de vos idées, et de ce qui vous a guidé tout au long du processus de création. Évoquez les rencontres, les changements de nom et de business-model. Bref, racontez une histoire. Donnez envie aux journalistes de vous rencontrer.

Et vous, comment gérez-vous les relations presse ? Qu’est-ce qui vous paraît important de raconter ? Rendez-vous sur les réseaux sociaux pour en parler !