SEO : pensez mobile !

Souvenez-vous : il y a peu, nous parlions SEO et vous apprenions tout ce qu’il faut savoir sur cet art en 2015. Tout, vraiment ? Aujourd’hui, une nuance s’impose pour une meilleure indexation du site de votre entreprise par les moteurs de recherche : le référencement mobile. Pas d’inquiétude, on vous explique ça.

Un investissement pour l’avenir

Il est bon de rappeler qu’aujourd’hui, l’Internet mobile représente environ 33 % du trafic mondial. Une part non-négligeable… en constante augmentation, puisqu’elle n’était que de 0,7 % en 2009 et de 17 % en 2013 ! En France, selon une étude menée par GlobalWebIndex, 15 % des requêtes sont envoyées par des smartphones. Mais nous sommes encore loin de l’Inde, où le mobile représente la bagatelle de 72 % du trafic !

Le référencement mobile constitue donc un enjeu d’avenir à anticiper dès maintenant. D’autant que les règles du jeu ont changé depuis peu : l’algorithme de Google, ce grand manitou du web mondial, privilégie depuis le 27 avril les pages optimisées pour mobile. Les résultats que remonte le moteur de recherche sur smartphones et tablettes sont donc modifiés. Un label « site mobile » (ou mobile-friendly si vous surfez dans un pays anglophone) a même été généralisé pour l’occasion.

5 règles de base pour un site "mobile-friendly"

Ça y est, vous saisissez l’intérêt de développer pour votre entreprise un site mobile ? Génial ! Voici quelques astuces pour bien respecter les canons en la matière. 5, pour être plus précis.

1/ Oui au responsive design. Un site en responsive design présente l’avantage de s’adapter de façon dynamique à tous les formats d’écran, du smartphone au PC en passant par la tablette. C’est un peu plus cher à développer, mais… c’est plutôt joli. Si ce n’est pas possible, prévoyez au moins une version mobile de votre site.

2/ Ni zoom ni scroll. Organisez le contenu de votre site pour qu’il s’affiche sans avoir besoin d’utiliser de zoom ou de défilement horizontal et/ou vertical (scroll). Il n’en sera que plus lisible sur supports mobiles.

3/ De l’espace, que diable ! Prévoyez suffisamment d’espace entre les liens pour qu’ils soient cliquables facilement. Même par ceux qui ont de gros doigts.

4/ Flash interdit. Comme au Louvre, le flash est interdit sur un site qui se veut mobile friendly. Ni Android, ni iOS, ni Windows Phone ne sont en effet capable de lire ces petites animations !

5/ Une vérification pour l’occasion. Google met à votre disposition un outil gratuit qui pourra vous confirmer la compatibilité mobile de votre site. À ranger dans ses favoris !