Les 10 erreurs à éviter lors d’un recrutement

0
SHARES

En matière de recrutement, les erreurs de casting peuvent arriver. Surtout, elles finissent par coûter cher à l’entreprise… en temps comme en argent ! Alors, quelles sont les erreurs à éviter lorsque l’on souhaite renforcer ses équipes en embauchant de nouvelles personnes ? Nous vous proposons le top 10 des petites erreurs qui peuvent impacter votre entreprise lors d'un recrutement !

 

Erreur numéro 1 : l’improvisation

Vous voulez recruter ? C’est bien, vous allez contribuer à la bonne santé de l’économie nationale. Mais vous ne devez pas improviser. Une embauche, c’est un process à mettre en place : qui va éplucher les CV, quelles questions vont être posées aux candidats, comment vont se dérouler les entretiens et en présence de qui, combien de fois devrez-vous rencontrer les candidats avant de vous décider… Toutes ces questions doivent avoir une réponse AVANT la publication de l’annonce !

 

Erreur numéro 2 : recruter au mauvais moment

Comme pour les fraises ou les décorations de Noël, il y a une période « idéale » pour les recrutements. Deux, en fait : le début d’année (janvier/février) et la rentrée de septembre. C’est là que s’opère en général la mobilité professionnelle. C’est donc à ces moments que vous trouverez les meilleurs candidats !

 

Erreur numéro 3 : recruter plus tard, et parer au plus pressé

Le stagiaire est pratique : il s’agit d’une main-d’œuvre relativement qualifiée, qui ne coûte pas grand-chose — voire rien du tout si la durée du stage est inférieure à deux mois. Mais si vous estimez que vous avez besoin de recruter, ce n’est pas pour rien : misez sur le long terme, et oubliez l’idée d’enchaîner les stagiaires ! Vous pouvez même sénioriser les postes — c’est-à-dire embaucher des professionnels avec de l’expérience — que vous proposez ; cela vous coûtera probablement plus cher en salaires, mais votre entreprise y gagnera.

 

Erreur numéro 4 : ne pas travailler sa fiche de poste

Vous embauchez ? Vous allez recevoir BEAUCOUP de candidatures. Pour limiter les CV farfelus, il va vous falloir travailler sur votre fiche de poste. Détaillez au maximum ce que vous attendez de votre recrue idéale. Donnez des informations sur son quotidien à venir (missions, tâches, règles de l'entreprise...). Expliquez qui vous êtes, et ce que vous faites. Tout le monde — vous le premier — y gagnera du temps !

 

Erreur numéro 5 : ne pas vérifier les références des candidats

« Alors comme ça, vous étiez garde du corps de Madonna pendant l’été 2009, puis avez enchaîné avec une mission sur la station spatiale internationale ? » Tout le monde peut mentir sur un CV, et certains ne se privent pas. Notre conseil ? Un petit tour sur LinkedIn et Viadeo, voire un petit coup de fil aux employeurs précédents. On ne sait jamais !

 

Erreur numéro 6 : ne pas parler clairement de rémunération

La rémunération fait partie des sujets à aborder de façon limpide durant un entretien. Vous ne pouvez pas payer beaucoup ? Expliquez pourquoi, et les éventuelles modifications que pourrait connaître la fiche de paie après quelques mois. Vous payez beaucoup ? Faites comprendre que cela s’accompagnera d’attentes très importantes et d’un investissement personnel de tous les instants.

 

Erreur numéro 7 : ne pas maîtriser l’approche budgétaire

À propos d’argent, avant de déterminer combien vous proposez à votre recrue idéale, vérifiez auprès de votre expert-comptable ce que vous êtes en mesure de supporter dans la durée. Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Erreur numéro 8 : laisser la place au doute

Le candidat que vous avez en face de vous a toutes les qualités requises pour ce poste, mais… comment dire… il y a quelque chose que vous n’arrivez pas à sentir ? Arrêtez tout, et faites confiance à votre instinct. C’est peut-être une question de personnalité, et c’est aussi ce qui compte dans une entreprise — voire, à l’inverse, ce qui peut tout gâcher au quotidien.

 

Erreur numéro 9 : oublier de consulter un avocat

Un contrat de travail, ce n’est pas un document à prendre à la légère. Faites vous conseiller par un avocat dans sa rédaction, histoire de ne pas vous retrouver coincé à un moment ou à un autre. Il y a aussi des éléments essentiels à ne pas négliger, auxquels les seuls à penser sont les avocats — qui ont, par exemple, l’habitude des procès aux Prud’hommes…

 

Erreur numéro 10 : négliger l’onboarding

Une bonne cohésion d’équipe et une excellente ambiance de travail, c’est une question d’embarquement sur le navire — le fameux onboarding. Prenez le temps de présenter votre nouvelle recrue, de bien lui expliquer les projets et les dossiers en cours. Il sera ainsi opérationnel au plus vite, et rapidement adopté par ses petits camarades !

 

Et pour vous, quelles sont les erreurs à éviter lorsque l’on recrute ? Partagez votre expérience sur nos réseaux sociaux !

Crédits photo : Fotolia