S’associer entre amis, pour ou contre ?

0
SHARES

L’association entre amis est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre dans l’écosystème startup. Certains veulent à tout prix l’éviter, d’autres considèrent au contraire qu’elle augmente les chances de succès. Dans tous les cas, mieux vaut ne pas s’associer entre amis sans avoir bien peser le pour et le contre d’abord. Voici quelques pistes pour mener à bien cette réflexion cruciale !

 

Les avantages

S’associer avec un ami comporte des avantages indéniables et non négligeables !

- Quand on fonde une startup, on passe le plus clair de son temps avec... son associé. Ce temps sera d’autant plus apprécié (et appréciable !) et efficace s’il est partagé avec un ami.

- Vous allez traverser des périodes difficiles et vivre de grands moments de joie. S’associer avec un ami, c’est une chance de vivre les montagnes russes de la création d’entreprise encore plus intensément.

- Créer une boite à plusieurs signifie avant tout un travail d’équipe productif et une coordination de tous les instants pour que ça marche. Bien connaître son partenaire et se comprendre, c’est s’assurer plus d’efficacité au quotidien !

- Monter sa startup, c’est aussi avoir la volonté de cristalliser sa propre vision, ses valeurs, sa culture... Des amis sont, a priori, plus susceptibles d’être sur la même longueur d’onde.

Les inconvénients

Avant de sauter le pas et de s’associer avec un ami, certains risques sont quand même à prendre en compte.

- La première difficulté que l’on peut rencontrer en créant sa startup avec un ami est de ne pas mesurer ou de minimiser l’importance de bien préparer l’association. Il est indispensable, capital, crucial, essentiel… (vous avez saisi : c’est très important !) de se mettre d’accord sur les grands principes de fonctionnement de votre bébé, avant même son lancement. Il n’y a pas de “on est amis, ça va forcément bien se passer” qui tienne. Plus vous aurez établi clairement votre mode d’organisation, plus vite vous trouverez un rythme de croisière et mieux vous ferez face aux difficultés.

- Cela peut paraître contradictoire, mais plus on est proche, plus la communication associés-amis peut être complexe. Justement parce qu’on se connaît bien, certaines choses paraissent évidentes mais ne le sont pas nécessairement, par peur de froisser l’autre ; au contraire, en oubliant les rudiments de la diplomatie : les tensions, les non-dits, les informations qui ne passent pas ou mal sont vite arrivés… À vous de trouver le juste milieu ! Un conseil : soyez à l’écoute !

3 règles d’or pour bien préparer son association avec un ami

Contrairement aux idées reçues, s’associer avec un ami nécessite encore plus de préparation qu’un partenariat avec un illustre (ou pas !) inconnu. L’amitié, c’est une chose, le contexte business c’en est une autre ! Voici trois règles d’or à respecter pour que tout se passe au mieux.

  1. Rédiger un pacte d’associés pour créer un cadre et s’obliger à réfléchir aux questions d’association.
  2. Définir une vision - sa vision - pour s’assurer qu’elle est partagée par tous.
  3. Délimiter les rôles de chacun pour éviter les ambiguïtés.

Bien sûr, il n’y a pas un cas général (ce serait trop simple !). À chaque association ses particularités, ses forces et ses faiblesses. Monter et faire tourner une startup nécessite un tel degré d’implication que les fondateurs finiront de toute façon par être proches, voir amis. S’associer avec un ami vous donne une longueur d’avance, mais ne vous lancez pas tête baissée !

Alors, pour ou contre l’association entre amis ? Vous avez déjà tenté l’aventure ? Racontez-nous vos expériences dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Source image : Pixabay