Comprendre l’immatriculation de votre entreprise : Kbis, APE, SIREN et SIRET

0
SHARES

Quelles informations se cachent derrière les mystérieux sigles et acronymes qui servent à l’immatriculation de votre entreprise ?

Le Kbis

C’est la carte d’identité de votre entreprise ! Ce document est des plus précieux puisqu’il certifie l’existence juridique de votre boîte, notamment auprès de vos partenaires.

Au-delà de certaines informations légales classiques (vos coordonnées, le lieu et la date de création, etc.), il renferme plusieurs données inédites pour les nouveaux créateurs : numéro SIREN, numéro SIRET et code APE.

Notez au passage qu’un extrait de Kbis n’est valable que 3 mois.

Le numéro SIREN

Le numéro SIREN (Système d’Identification du Répertoire des Entreprises), attribué par l’INSEE, est une série de 9 chiffres qui vous suivront tout au long de votre vie entrepreneuriale ! En effet, même si vous changez entre temps d’adresse voire d’activité, votre SIREN restera le même. Il vous identifie de manière indéfectible. Il doit figurer sur l’ensemble des documents commerciaux (devis et factures, documents publicitaires, papiers en-tête, etc.).

Le numéro SIRET

Souvent confondu avec le SIREN, le numéro SIRET (Système d’Identification du Répertoire des Établissements) prend en effet pour base les 9 chiffres du SIREN mais auxquels viennent s’ajouter 5 autres chiffres (le Numéro Interne de Classement ou NIC) qui sont propres à chaque établissement de votre entreprise. Si votre siège social diffère de votre lieu d’exercice ou que vous disposez de différents ateliers ou magasins, tous ces établissements possèdent le même SIREN mais un SIRET différent en fonction du lieu géographique. C’est pour cela qu’il doit lui aussi figurer sur tous vos documents commerciaux avec une priorité pour les fiches de paie de vos salariés.

Le code APE

Dernier élément clé de votre Kbis, le code APE (Activité Principale Exercée) renseigne sur le cœur d’activité de votre entreprise. Anciennement appelé NAF (il provient de la Nomenclature des Activités Françaises), ce code se compose de 4 chiffres accompagnés d’1 à 2 lettres. Contrairement aux données précédentes, ce code n’est pas personnel puisque toutes les entreprises d’un même secteur disposent d’un code APE identique.

Identifiant votre activité principale, ce code vous oblige à respecter la convention collective et la réglementation relatives à celle-ci ; mais puisque tout n’est pas que contraintes et règles, il peut également vous donner accès à des salons spécialisés !

Vous avez tout compris ? Retrouvez les réponses à toutes les questions que vous vous posez, sur la durée de conservation des factures ou sur la manière de rédiger un appel d'offres par exemple.

Crédits image : Freepik