De l’importance de la trésorerie pour une entreprise

Vous êtes à la tête de votre propre entreprise ou êtes en train de la lancer ? Un impératif : savoir où vous en êtes financièrement parlant ! L’idée ne vous botte pas plus que ça ? Et pourtant… L’argent, lorsque l’on lance sa boîte, c’est le nerf de la guerre. La trésorerie constitue d’ailleurs un indicateur majeur de la bonne santé d’une entreprise. Une « tréso » un peu limite, et c’est tout le projet qui peut s’arrêter du jour au lendemain. Mais au fait, c’est quoi, la trésorerie de l’entreprise ? Pourquoi, et comment, anticiper les besoins ?

La définition express de l’Expert Masqué

Pour comprendre la trésorerie, il suffit de comprendre que ce qu’il y a sur votre compte en banque n’est pas équivalent à l’argent disponible pour l’entreprise. En effet, vous pouvez devoir de l’argent mais pour autant avoir certains délais de paiement (fournisseurs, impôts, prestations sociales, salaires à verser en fin de mois...), tout comme certaines personnes peuvent vous en devoir sans pour autant vous l’avoir versé (factures “à 30 jours” par exemple, subventions versées en fin d’année seulement…). Tout l’art de la gestion de trésorerie, c’est donc d’anticiper ces mouvements, recettes comme dépenses, pour pouvoir piloter sans se mettre dans le rouge et arriver à cours de cash disponible au moment où cela est nécessaire.

« Tréso », mon amour

Alors, la trésorerie d’une entreprise, qu’est-ce que c’est ? Le total des sommes d’argent disponibles sur votre compte courant ? Pas loin ! C’est la somme de plusieurs éléments.

La trésorerie de l’entreprise correspond à la ressource financière globale disponible. Car lorsque l’on gère sa boîte, il est nécessaire d’acheter des marchandises et des matières premières pour pouvoir produire, de mener des opérations marketing, de prospection et de communication, de livrer des produits, de payer ses salariés, etc. le tout, avant de facturer et d’encaisser ! La trésorerie permet de faire face à ce cycle — appelé « cycle d’exploitation ».

La « tréso » s’obtient donc grâce à ce calcul (réalisé à partir de données obtenues, par exemple, via un tableau de bord bien construit, nous vous en parlions dans notre ebook consacré aux reporting et chiffres) :

Trésorerie = les disponibilités (les sous sur le compte, donc) + les valeurs mobilières (les placements de l’entreprise) - les concours bancaires (découverts, crédits, facilités de caisse…).

De fait, la trésorerie dépend de nombreux paramètres. Elle varie donc chaque jour. C’est pourquoi il faut la suivre de près, afin d’anticiper les besoins au quotidien.

Le conseil de l’Expert Masqué

Ne faites pas l’impasse sur le suivi permanent de la trésorerie ! Faire la somme des fonds disponibles sur vos comptes courants en banque vous rassurera peut-être, mais cela ne vous assurera en rien de passer l’hiver au chaud ou l’été au frais. Il ne faut pas oublier de prendre en compte vos placements et facilités de caisse. Connaître sa trésorerie, c’est se donner les moyens d’anticiper les échéances futures auxquelles devra faire face votre boîte ! Surtout lorsque l’on sait qu’une partie des entreprises qui font face à un défaut de trésorerie… sont des entreprises rentables, qui gagnent comptablement de l’argent !

Pourquoi la trésorerie est-elle importante ?

Vaste question… Dont la réponse est très simple : la trésorerie est importante parce qu’une entreprise ne peut fonctionner si elle ne dispose pas, de manière régulière, des ressources financières suffisantes pour honorer ses différentes dépenses : salaires des collaborateurs, fournisseurs, charges sociales et fiscales… Pour éviter la cessation de paiement — voire la liquidation judiciaire ! —, il convient donc de suivre au quotidien le niveau de trésorerie de son entreprise, et ce d’autant plus que vous opérez dans un secteur particulièrement saisonnier.

Se consacrer à cette tâche, c’est être en mesure de développer une vision stratégique à moyen et long terme. C’est être en permanence en prise directe avec les flux financiers de son entreprise, réels (les loyers, les impôts, les factures des fournisseurs…) comme prévisionnels. C’est, finalement, se donner les moyens de prendre les bonnes décisions, en toute connaissance de cause !

Les menaces qui planent sur la tréso

Dans une entreprise, les problèmes surgissent souvent lorsque la trésorerie vire au rouge, c’est un fait. Mais qu’est-ce qui menace votre « tréso » ? Les causes peuvent être nombreuses, conjoncturelles comme structurelles :

  • une réduction des ventes, et donc des encaissements ;
  • un allongement des délais de paiement des clients ;
  • une augmentation des stocks parce que les ventes baissent ou parce que les achats ont été mal calibrés ;
  • un recours à l’autofinancement pour de grosses dépenses qui auraient pu être financées par emprunt ;
  • une contraction des marges, réduisant le différentiel entre encaissements et décaissements
  • l’embauche rapide de quelques nouveaux collaborateurs pour accélérer la croissance

L’avis de l’Expert Masqué

Si nous avons consacré un ebook à la question du tableau de bord, ce n’est pas pour rien. Ce document vous aidera à suivre l’état de votre activité — et à anticiper ses conséquences sur votre trésorerie.

La croissance de l’entreprise sera-t-elle bonne cette année ? Pouvez-vous envisager sereinement le lancement d’un nouveau produit — impliquant une hausse de vos achats de matières premières — ou d’investir dans une nouvelle gamme ? Devez-vous prospecter de nouveaux segments de clientèle afin de compenser un ralentissement de votre activité auprès de votre clientèle historique ? Avez-vous un problème de recouvrement de vos factures, ou vos délais de paiement se rallongent-ils démesurément ? Autant de questions dont il faut connaître les réponses afin de bien estimer vos besoins en trésorerie !
Maintenant que nous avons fait un peu plus connaissance avec la « tréso », il nous reste à voir la différence entre cet indicateur et le résultat.