annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Annonces
Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

 
7 RÉPONSES 7
Highlighted
Niveau 3

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Les pertes locatives sont reportables 3 ans en arrière ou 20 ans dans les années futures.  Profile calcul la perte et la reporte automatiquement dans les années suivantes.

Une perte autre qu'une perte en capital subie dans une année d'imposition se terminant avant le 23 mars 2004, pourrait avoir été reportée aux 3 années précédentes et aux 7 années suivantes. Une perte autre qu'une perte en capital subie dans une années d'imposition se terminant après le 22 mars 2004 jusqu'au 31 décembre 2005, peut être reportée aux 3 années précédentes et aux 10 années suivantes.

Généralement, vous pouvez reporter une perte autre qu'une perte en capital subie dans les années d'imposition se terminant après 2005, aux 3 années précédentes et aux 20 années suivantes. Cependant, cette extension ne s'applique pas à une perte autre qu'une perte en capital découlant d'une PDTPE. Une perte autre qu'une perte en capital découlant d'une PDTPE subie dans les années d'imposition se terminant après le 22 mars 2004, inutilisée pendant les 10 années suivantes continuera à devenir une perte en capital nette dans la onzième année. De plus, une perte autre qu'une perte en capital découlant d'une PDTPE subie dans les années d'imposition se terminant avant le 23 mars 2004, et qu'elle n'a pas été utilisée dans les 7 années subséquentes est devenue une perte en capital nette dans la huitième année.

https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/particuliers/sujets/tout-votre-declaration-rev...



Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Réponse exacte et complète. Mais je me questionne, qu'est ce qui a pu causer une perte nette de location aussi importante ?
Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Grosses rénos couvertes
 par subvention qui n'est encore entrée
Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Ouille ! Lumière jaune . Pour moi, grosses rénos ... ça me fait plus penser à '' capitaliser sur le coût de la bâtisse '' plutôt que dépenses d'entretien courantes de l'année. À vérifier.
Highlighted
Niveau 3

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Tout dépend des réno qui ont été exécuté.  S'il remplace des chassie de bois par des chassie de bois c'est entretien courante.  par contre, il mentionne subvention.  Donc, Réno-vert ou quelque chose du genre.  donc c'est pas ce qui était là au départ.  Donc dépense capitaliser moins la subvention.
Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

On ne peut décider de reporter une perte de location si on a d'autres revenus dans l'année ou l'on peut appliquer cette perte locative. Cette perte locative va s'appliquer contre les autres revenus (salaires, placements, etc) et s'il reste un solde de de perte, alors là ce solde de perte pourra être appliqué selon la réponse précédente (gareauimpot).

Les revenus locatifs sont normalement comptabilisés selon la méthode de comptabilité d'exercice (voir ARC à cet effet). Ce qui veut dire que vous pourriez comptabiliser votre subvention comme subvention à recevoir et comme revenu en 2018. Si c'est un montant capitalisable, vous pourriez déduire ce revenu contre la montant capitalisable.

Personnellement c'est ce que je ferais et ce qui semble le plus logique à mon point de vue.

Highlighted
Niveau 1

Peut-on reporter pour une année future une perte importante de revenu de location (30 000$) ?

Oui, puisque la subvention semble liée aux travaux, subvention à recevoir comme revenu ou en soustraction des dépenses capitalisables.