Startup : astuces pour obtenir un prêt bancaire

0
SHARES

Qu’on se le dise, pour une startup, obtenir un prêt bancaire n’est pas gagné d’avance et les démarches s’apparentent souvent à un parcours du combattant. Mais soyons optimistes, cela ne reste pas impossible pour autant, à condition de connaître les petites infos et astuces qui vont bien. Justement, on dirait bien que c’est votre jour de chance, on a décidé de tout vous livrer aujourd’hui !

Constituer un business plan réaliste et abouti

Valorisez votre professionnalisme et votre expérience en insistant sur vos réussites en tant qu'entrepreneur, parlez de vos associés, expliquez le rôle de chacun. Petite précision subsidiaire : tout est une question de mesure. Ne soyez pas trop élogieux sur votre parcours mais pas trop humble non plus. Du peps, des résultats, des chiffres, vous êtes dans une banque pour obtenir un prêt, montrez que vous avez confiance en vous pour l’encourager à faire de même !

Soignez particulièrement votre plan de financement :

- Détaillez bien l’objet du financement. Vous pourrez difficilement obtenir un prêt pour un besoin en fond de roulement ou en trésorerie, par contre l'achat de matériel, qui constitue lui-même une garantie pour la banque, pourra faire l'objet d'un financement.
- Soyez réaliste sur l'établissement des besoins et ressources pour trois ans et  conscient du coût réel pour créer une startup.
- Votre compte de résultat prévisionnel doit comporter les éléments de remboursement de votre crédit.
- Votre CAF (capacité d'autofinancement) à trois ans doit dépasser l'endettement.

Les banques suivent rarement dans le cas contraire. N’hésitez pas à créer plusieurs scénarios : plan A, plan B… Faire preuve de prudence et d’anticipation rassurera votre banquier.

Parce qu’il vaut mieux être bien accompagné que seul

Préparez-vous avec l'aide de votre expert comptable, des réseaux d'entrepreneurs dont certains bénéficient d'analystes pour vous évaluer. Ils peuvent également être garants de votre prêt bancaire si votre dossier est validé par leurs soins. L’avis de proches ou d’anciens collègues peut aussi s’avérer très utile.

Vers quelles banques se tourner pour ne pas perdre de temps ?

Entrepreneurs, orientez-vous vers des agences bancaires qui gèrent déjà des startups et connaissent votre secteur d'activité. Pour cela, demandez conseil aux réseaux d'entrepreneurs et à votre expert comptable. Sélectionnez-en plusieurs et mettez-les en concurrence, vous augmenterez ainsi vos chances d’être choisi !

Quelques astuces pour reconnaître un bon conseiller bancaire

Lors de vos rendez-vous, soyez attentif à :

- Sa réactivité / disponibilité : 1 semaine pour prendre un rendez-vous, 4 jours pour obtenir une réponse à votre question… Cela semble mal parti et surtout, ça ne colle absolument pas à votre rythme de travail !
- Sa capacité d’écoute : les produits qu'il vous propose correspondent-ils à vos besoins réels ou plutôt à ses commissions ?

Enfin, tentez de savoir si votre conseiller pense rester à son poste ou dans cette agence bancaire pendant une durée raisonnable pour ne pas avoir à subir un changement d’interlocuteur prématuré et tomber sur quelqu’un que vous n’aurez pas choisi.

Établir une relation de confiance avec son conseiller bancaire

Avant toute chose, essayez d’être empathique, de vous mettre à sa place. Votre banque n’est pas un organisme caritatif, elle a aussi un objectif de rentabilité !  Si possible, arrivez avec des fonds propres, même minimes, cela témoignera de votre bonne foi.

Consultez votre conseiller régulièrement, tenez-le au courant des événements positifs pour votre business et attestez d'une gestion solide, bien tenue. Lors de votre rendez-vous, livrez une analyse béton de la situation de votre startup. Le maître-mot sera de « RASSURER » à coup d'indicateurs et de résultats. Enfin, ne mettez pas trop l'accent sur l'aspect innovant de votre startup ou de vos idées, cela pourrait apparaître comme un facteur de risque aux yeux de votre banquier.

Et si malgré tous vos efforts, votre demande de prêt est rejetée ?

Ne désespérez pas, d’autres solutions existent ! De la love money au crowdfunding, en passant par le prêt sur l'honneur et les investisseurs privés (business angels, capitaux risqueurs...), votre startup finira par trouver chaussure à son pied !

Le mot de la fin : restez optimistes ! Un financement refusé par une banque n'est pas la fin de votre startup ! Ce n'est qu'un test supplémentaire de votre ténacité. ;-)

Partagez vos astuces ou vos expériences en commentaires !