Endetté : que faire pour sortir la tête de l’eau ?

0
SHARES

Les prêts bancaires, qui ont d’abord été vos alliés et vous ont permis de développer votre structure, se sont retournés contre vous. Trop nombreux, trop gourmands en intérêts, ils vous ont rapidement submergé quand vos ventes en berne et vos charges en hausse vous assaillaient de toute part. Que faire pour vous redresser et sortir par le haut de la spirale négative de l'endettement ?

Prévenir le surendettement

La première chose à faire consiste à informer le tribunal de commerce compétent. Cela vous évitera d’être accusé plus tard de faute de gestion, ou de subir un redressement judiciaire ou une cessation de paiement. Par ailleurs, afin de prévenir le surendettement, il va falloir vous évertuer à renflouer la trésorerie de l’entreprise. Pour cela, vous devez diversifier vos sources de financement et en trouver d’autres, moins coûteuses (emprunts à des proches, contraction de microcrédits). Vous pouvez également négocier l’échelonnement des remboursements avec vos créanciers ou, dans le cas où vous cumulez plusieurs dettes, opter pour un rachat de crédit. Nous vous avions donné il y a peu des conseils pour obtenir l’étalement de vos dettes.

Identifier l’origine des difficultés

Il est impératif d’effectuer dans les plus brefs délais un état des lieux. Réalisez un audit, même succinct, de tous les services de votre boîte, afin d’évaluer l’ensemble des facteurs aussi bien internes qu’externes de votre dette.

N’hésitez pas à vous appuyer sur votre comptable ou un tiers conseil en entreprise pour réaliser cet audit en toute objectivité. L’enjeu est de taille puisqu’il va s’agir d’identifier clairement les mesures qui s’imposent pour relancer votre entreprise.

Etablir un plan de redressement sur 12 mois

Ce plan de restructuration doit être constitué à partir des résultats de l’audit et être élaboré si possible en partenariat avec vos employés. Il faut impliquer tout le monde dans cette nouvelle dynamique de redressement, de vos éventuels actionnaires à vos associés en passant par vos partenaires. Vos clients doivent être éclairés sur l’impérieuse nécessité de vous régler dare-dare (QuickBooks vous avait déjà donné des astuces pour vous faire payer rapidement), quant à vos fournisseurs, vous devez leur demander l’obtention exceptionnelle de délais afin d’étaler vos règlements.

Supprimer les charges et les dépenses inutiles

Ça a des airs de lapalissade et, pourtant, vous pourriez être surpris de toutes les dépenses et charges qu’il vous ait possible d’alléger, que ce soit au niveau des frais liés aux structures ou au niveau du personnel (aïe !) : faites attention toutefois à rester cohérent. Un entrepreneur endetté, comme un samouraï, doit être capable de trancher. Après avoir réduit drastiquement vos dépenses, songez également à renégocier les postes importants (standard téléphonique, abonnements, services, etc.) en faisant jouer la concurrence pour faire baisser les coûts.

Assurer la survie de l’entreprise à court terme

Plus tôt vous entreprendrez la « mission survie », mieux ce sera. Dans un premier temps, prenez le contrôle de la trésorerie avec votre service comptable et mobilisez-la rapidement en pratiquant par exemple l’escompte, l’affacturage ou la remise Dailly sur les factures en cours ou à venir. Négociez ensuite avec vos partenaires pour échelonner vos dettes et réclamez avec insistance le règlement des factures impayés. Enfin, réalisez des opérations de déstockage si vous en avez la possibilité puis relancez l’activité commerciale pour remplir votre carnet de commandes en vous appuyant sur votre plan de redressement. En deux mots, réagissez vite !

L’endettement n’est pas une fatalité mais vous devez être lucide sur votre situation et réagir tôt. Une fois toutes les mesures prises vous devrez garder confiance et patienter jusqu’à la reprise ! Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation, prenez des mesures préventives pour mieux gérer vos finances.

Crédits image : Dooder - Freepik.com