5 erreurs à éviter quand on est consultant indépendant

0
SHARES

Créer sa propre structure pour travailler à son compte est souvent un ambitieux pari. Vous voici sorti du statut de salarié globalement « drivé » par l’entreprise pour laquelle vous travailliez et contraint d’affronter seul l’ensemble des challenges. Rassurez-vous, il est possible de repérer et d’éviter les erreurs de débutant. Pour vous, on a passé cinq erreurs classiques au radar.

Erreur n°1 : mal fixer ses tarifs

Pour un consultant indépendant, établir sa grille tarifaire relève souvent du casse-tête. Pour fixer vos tarifs, il est conseillé de partir du salaire annuel que vous visez pour en déduire in fine votre tarif forfaitaire à la journée. Prenez soin d’ajouter les charges sociales - environ 45 % de votre salaire cible - ainsi que les frais de fonctionnement - environ 15 % de votre chiffre d’affaires. Divisez le tout par le nombre visé de jours de mission et vous obtiendrez l’estimation de votre forfait jour. Suivez tous nos conseils pour fixer vos tarifs de consultant.

Erreur n°2 : négliger sa présence digitale

Assurer sa visibilité sur les réseaux sociaux et les plateformes de mises en relation freelance est aujourd’hui incontournable. De futurs clients sont susceptibles de vous trouver sur LinkedIn par exemple (suivez nos conseils pour soigner votre profil Linkedin), où vous pourrez construire un réseau solide. De la même façon, soyez présent sur les plateformes de mise en relation de freelances comme Malt, Freelancer.com, ou Kang. Lisez nos 4 conseils pour avoir un profil qu’on remarquera sur ces plateformes avant de vous inscrire.

Erreur n°3 : négliger sa charge mentale

Se sentir pousser des ailes au début d’une aventure entrepreneuriale est naturel ! Mais attention à ne pas sous-estimer la surchauffe de votre cerveau ! L’entrepreneur fait tous les métiers (commercial, comptabilité, gestion, RH lorsqu’il embarque d’autres personnes avec lui, etc.). Le risque est réel de perdre son élan initial et de s’épuiser sous l’effet des nombreuses tâches administratives. Apprenez à faire face à la surcharge mentale de l’entrepreneur !

Erreur n°4 : faire sa comptabilité au pied levé

Face au quotidien chargé et à l’ampleur de la tâche, vous pouvez être tenté de battre le record du monde de vitesse de bouclage de compta… Heureusement, on a repéré 4 erreurs classiques de comptabilité à éviter pour vous faire gagner du temps tout en restant carré dans votre gestion. Et pour tout le reste, utilisez un « vrai » logiciel de comptabilité en ligne comme QuickBooks. Vous gagnerez un temps fou sur la gestion (y compris sur votre facturation et sur la gestion de vos dépenses), et bénéficierez de tableaux de bords complets en temps réel sur votre activité.

Erreur n°5 : laisser sa fibre commerciale au placard

Que la démarche commerciale soit votre exercice préféré ou pas, vous ne pourrez la contourner pour développer votre petite entreprise. Même avec un réseau vaste et étoffé, c’est peut-être une bonne idée de lire attentivement nos conseils pour vous aider à bien vendre vos prestations...

Prêt à appliquer des tarifs judicieusement calculés et à donner des conseils à vos amis sur l’optimisation de leur profil Linkedin ? Vous parvenez à gérer la surcharge mentale, soignez votre comptabilité et votre discours commercial est affûté et parfaitement à jour ? Bravo, vous êtes parfaitement armé pour éviter les erreurs classiques du consultant indépendant !

Crédits image : Rawpixel.com - Freepik