C’est quoi, l’innovation nouvelle génération ?

0
SHARES

Vous avez l’innovation dans la peau ? Vous pensez que le monde tel qu’il est actuellement peut être amélioré par de nouveaux produits ? Les bouleversements technologiques vous passionnent ? Vous n’êtes pas le seul ! Aujourd’hui, sous l’impulsion d’entrepreneurs brillants, l’innovation change de génération. C’est le constat qu’a fait Bpifrance, l’organisme public qui a pour mission d’accompagner et de financer — il a prévu d’investir quelques 8 milliards d'euros d'ici 2017 dans les entreprises françaises ! — les entrepreneurs innovants. Il en ressort une étude passionnante et un nouveau référentiel, dont nous vous parlons aujourd’hui.

 

L’innovation n’est pas que technologique

Longtemps, les dispositifs européens ont associé l’innovation à la question technologique… tout comme le faisait, du reste, l’opinion publique. Aujourd’hui, d’autres chemins mènent à l’inédit. De nombreux exemples d'entreprise ayant innové en transformant un modèle d'affaires ou en repensant de A à Z une organisation, prouvent ces dernières années que l’on peut encore révolutionner un marché. Des transformations rendues possibles, certes par les capacités du numérique, mais aussi (surtout ?) par l'interconnexion de nombreux acteurs.

Des exemples concrets ? Avec plaisir ! Des startups comme BlablaCar ou Autolib offrent des services de mobilité innovants et révolutionnent le quotidien de milliers de Français ; Sushi Daily, quant à elle, s’occupe de nos estomacs et a créé 1 500 emplois en l’espace de 4 ans en installant des bars à sushis dans les hypermarchés. L’enseigne de mode Zara, enfin, a connu la plus forte croissance mondiale de son secteur en faisant le choix de renouveler sa gamme chaque mois, sans réapprovisionnement ni différenciation selon les pays.

 

Six innovations nouvelle génération

Ainsi, Bpifrance distingue six catégories d’innovation :

  • l’innovation de produit, de service, d’usage, qui améliore l’existant ou introduit de nouvelles solutions ;
  • l’innovation de procédé et d’organisation, qui change la manière dont l’entreprise organise son travail ou sa chaîne logistique ;
  • l’innovation marketing et commerciale, dans laquelle change la présentation, la distribution, la tarification ou la promotion de l’offre ;
  • l’innovation de modèle d’affaires, qui réorganise la structure des revenus et des coûts ;
  • l’innovation technologique (oui, elle existe toujours, il ne faut pas exagérer !), qui crée ou intègre une ou plusieurs nouvelle(s) technologie(s) ;
  • l’innovation sociale, qui répond à des besoins sociaux.

 

L’innovation à la croisée de trois transformations

Bien sûr, s’il y a nouvelle génération d’innovation, c’est qu’il y avait… une ancienne génération. Et là, immanquablement, vous vous demandez “Ah oui, et donc c’est quoi la différence ?”, en espérant au fond de vous que Bpifrance n’en a aucune idée. Perdu ! Selon l’organisme public, l’innovation nouvelle génération est le résultat de trois transformations récentes de notre monde.

La numérisation, tout d’abord. La forme numérique que prend chaque idée ou chaque concept le rend plus flexible et plus personnalisable. Ce qui facilite, d’une part, la dématérialisation, et d’autre part l’association entre les produits et les services. Et qui transforme les données en actif-clé de notre économie !

L’interconnexion, ensuite. Les idées, sous forme numérique, circulent à une vitesse de folie sur la planète. De nouvelles plateformes naissent. Des pépinières se créent. La collaboration internationale est encouragée.

L’envie d’améliorer le monde, enfin. La montée des enjeux énergétiques et climatiques, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises… ceux qui innovent veulent désormais avoir un effet bénéfique sur l’emploi et l’état de la planète. Une innovation sociale sous la forme d’un vent de fraîcheur dans l’économie !

 

L’innovation nouvelle génération en deux questions

Vous avez une idée, et souhaitez que Bpifrance vous donne un coup de pouce ? Depuis la publication de l’étude “L’innovation nouvelle génération”, vous disposez d’un bon référentiel, pour savoir si l’organisme public acceptera d’ouvrir votre dossier et d’aller au-delà de la page 3.

Selon la banque publique d’investissement, deux questions principales (accompagnées de plein de petites interrogations, bien sûr…) permettent ainsi d’étudier les projets innovants et de reconnaître ceux qui présentent toutes les caractéristiques de l’innovation nouvelle génération :

  • Qu’est-ce que le projet apporte de neuf à ses clients, utilisateurs ou bénéficiaires ? Est-ce qu’il répond à un besoin, ou résout un problème ? Ou alors, propose-t-il une expérience inédite ?
  • En quoi le projet peut-il différencier l’entreprise de sa concurrence ? Qui sont les concurrents, actuels comme potentiels ? L’innovation est-elle de nature à faire la différence sur le marché ? Si oui, de quelle manière ?

Vous voulez innover et convaincre des investisseurs comme Bpifrance ? Un conseil : plongez-vous dans le guide “L’innovation nouvelle génération”. Vous y trouverez les réponses à de nombreuses problématiques de l’entrepreneuriat. Vous y reconnaîtrez probablement votre projet : après tout, vous aussi faites partie de la nouvelle génération en question !