8 petits exercices pour une prise de parole réussie

Petit souvenir : vous avez de nouveau 12 ans, vous êtes en 6e, et vous devez passer au tableau pour présenter votre exposé sur les Mérovingiens à vos 30 camarades — ainsi qu’à Mme Michaud, qui n’est ni sympathique ni encourageante. Problème : à cause du stress, votre cœur bat à 100 à l’heure, vos mains sont moites, votre bouche est pâteuse et vous sentez bien que votre voix va trembler. Et évidemment, l’exposé est une catastrophe. Quelques années plus tard, vous êtes entrepreneur, et vous devez présenter votre projet, votre concept ou votre produit à des investisseurs potentiels, des prospects ou de futurs partenaires. Hors de question de se planter comme avec les Mérovingiens ! Pour vous aider, nous vous avons compilé 8 exercices simples pour préparer votre prise de parole en public, afin que celle-ci se déroule sans accroc…

 

1/ A, E, I, O, U, Y

Réussir sa prise de parole, ce n’est pas qu’une question de contenu ! Il faut aussi maîtriser son outil, c’est-à-dire sa voix — les acteurs le savent, d’ailleurs, très bien. Pour cela, avant de « monter sur scène », entraînez-vous à bien articuler. Répétez les voyelles (A, E, I, O, U, Y), en exagérant la prononciation et en ouvrant grand la bouche. Faites cela de plus en plus rapidement afin de vous détendre la mâchoire !

 

2/ Le crayon dans la bouche

Il s’agit, également, d’un exercice prisé des acteurs, notamment au théâtre. Placez un crayon dans votre bouche — dans le sens de la largeur, c’est-à-dire que le crayon doit dépasser des coins de vos lèvres — et lisez un petit texte, et essayant de bien articuler. Votre diction s’améliorera grandement.

 

3/ La respiration abdominale

Une prise de parole peut être source de stress. Si vous sentez que votre cœur s’est emballé, prenez quelques secondes pour pratiquer la respiration abdominale, qui fera diminuer votre stress. Fermez les yeux. Souriez. Inspirez en gonflant le ventre. Expirez. Répétez l’opération plusieurs fois pour retrouver un calme olympien.

 

4/ Le positionnement

Prendre la parole, ce n’est pas uniquement prononcer un discours. C’est aussi se positionner face à son auditoire. Pour cela, pas de mystère, il faut s’entraîner : droit, les pieds bien ancrés au sol, les épaules relâchées, le regard vers le public, les mains au niveau du ventre. Pratiquez l’autocritique face à un miroir, pour corriger vos petits défauts de positionnement !

 

5/ Expulsez la tension

Est-ce psychologique, physique ou un peu des deux ? Toujours est-il que la technique fonctionne : si vous vous sentez stressé, secouez avec énergie les extrémités de vos doigts pour expulser de votre corps toute forme de tension.

 

6/ Habituez-vous au son de votre voix

Lorsque vous préparez votre intervention, ne vous contentez pas de relire dans votre tête le texte que vous allez présenter. Faites cela à haute voix, en conditions réelles, pour vous habituer aux sons que vos cordes vocales ont le bon goût de produire. Mieux : exercez-vous avec un micro, pour ne pas être surpris, genre « Non mais c’est ma vraie voix ça ? ! » le jour de votre présentation.

 

7/ Pensez à des images positives

C’est une technique utilisée notamment par les sportifs : pensez à des images qui vous déstressent ou qui vous calment, pour vous reprogrammer et être plus serein. Il peut s’agir de votre maison de campagne, de la mer, de votre canapé…

 

8/ Répétez !

Ce dernier paragraphe est moins une technique qu’un conseil : une prise de parole ne laisse que peu de place à l’improvisation. Répétez un maximum votre discours pour vous sentir le plus à l’aise possible !

 

Gardez en mémoire ces petits exercices lorsque vous préparez une prise de parole. Promis, ça va bien se passer !

Crédit photo : Flickr / Joe The Goat Farmer