Étoffer son réseau, parler différemment : le pouvoir du virtuel

Selon une récente étude réalisée par CNP Assurances seuls 41 % des entreprises ont développé une présence sur les réseaux sociaux. Et pour près de 90 % de celles-ci, c’est sur Facebook que s’est porté leur choix ! Mais comment faut-il parler aux internautes sur ces espaces de communication ? Quelles sont les autres options qui s’offrent aux entrepreneurs pour développer leur réseau ? Comment réussir sa présence sur LinkedIn, la star des réseaux sociaux professionnels ? C’est l’objet de cet article !

 

Facebook, Twitter, les réseaux sociaux stars…

Commençons ce chapitre par un petit état des lieux. Si 9 entreprises sur 10 qui ont développé leur présence sur les réseaux sociaux ont choisi de le faire sur Facebook, ce n’est pas un hasard : le service créé en 2004 par Mark Zuckerberg est incontestablement la star des espaces communautaires. S’il était un pays, avec 1,6 milliard « d’habitants », il serait le plus peuplé du monde. En France, Facebook compte 30 millions d’utilisateurs, et devance largement les autres réseaux sociaux…

… Dont Twitter, qui plafonne à un peu plus de 2,3 millions d’utilisateurs actifs dans l’Hexagone, contre 304 millions dans le reste du monde. S’y échangent des tweets (des messages limités à 140 caractères), notamment émis par ceux que l’on appelle les influenceurs, c’est-à-dire ceux qui sont capables, par leurs avis éclairés, de modifier les comportements des consommateurs.

 

… sur lesquels il faut parler « différemment »

De fait, de par leur nombre d’utilisateurs (pour Facebook) et la qualité de ceux qui y prennent la parole (pour Twitter), ces réseaux sociaux constituent un « must » pour développer sa présence sur le web. Attention cependant à bien respecter les codes de Facebook et Twitter.

L’enjeu ? Faire parler, de façon positive, de son entreprise et dialoguer avec les clients. Le risque ? Le « bad buzz », cet emballement sur les réseaux sociaux qui fait que la marque ne maîtrise plus ce que l’on dit d’elle.

Il faut donc « parler différemment » sur les réseaux sociaux. Rompre avec la communication institutionnelle, trop froide pour engager le dialogue. Inciter aux clics sur les publications. Demander son avis à l’audience de la marque. Répondre aux commentaires, mettre à l’honneur — voire récompenser — les participations.

La clé se trouve, enfin, pour les TPE, dans la réactivité. Être présent sur ces réseaux sociaux nécessite en effet de pouvoir répondre aux questions, aux sollicitations et aux problèmes des internautes dans les heures — voire les minutes ! — qui suivent « l’appel du pied ».

 

Les réseaux sociaux professionnels, pour entretenir son réseau

Mais en tant qu’entrepreneur, vous ne pouvez pas vous contenter de développer votre présence seulement sur Facebook et Twitter. Les réseaux sociaux professionnels (Viadeo et LinkedIn) sont là pour vous aider à vous connecter aux personnes qui comptent, et qui pourraient finir par vous donner un sacré coup de main dans votre aventure entrepreneuriale.

Ils fonctionnent plus ou moins comme Facebook : sur Viadeo et LinkedIn, les utilisateurs se connectent les uns aux autres, publient des actualités (professionnelles, bien sûr), commentent et partagent des informations utiles… Ils peuvent même se recommander entre eux, mettre en avant leurs qualifications et signaler l’expertise d’un contact dans un domaine particulier !

Envie d'en savoir plus sur les techniques de communication sur le web ? Téléchargez votre ebook 3 étapes pour maîtriser sa présence sur le web !

 

Photo credit: Jason A. Howie via VisualHunt / CC BY