Communiquer sur le web et gagner en visibilité

Le web, c’est un océan. De nouvelles possibilités, certes, histoire d’être un peu poétique qu’habituellement. Mais c’est aussi un océan dans lequel on peut vite se perdre et ne pas être visible de ceux qui, pourtant, ont le bon goût de nous chercher. Alors, que faut-il mettre en place pour bien communiquer sur le web ? Voyons cela ensemble !

Le site web, la base

Lorsque l’on dit « web », de nombreux mots doivent vous venir à l’esprit : réseaux sociaux, likes, commentaires, partages, clics, mail… et, bien sûr, site web. Un site web corporate, c’est la base d’une présence efficace sur Internet. C’est l’assurance que ceux qui recherchent votre entreprise trouveront, tout de suite, un espace répertoriant vos offres, voire centralisant votre présence sur d’autres espaces comme Facebook et Twitter — mais, pas de panique, nous allons en reparler un peu plus loin. C’est, enfin, un véritable booster de notoriété, pour peu que vous vous donniez la peine de l’animer régulièrement.

Reste à choisir la bonne adresse. Quelques conseils très concrets pour assurer le référencement de votre site :

  • Bien sûr, insérez-y le nom de votre entreprise, sinon cela ne sert à rien…
  • … voire votre domaine d’activité si le nom de votre boîte est déjà pris ;
  • Investissez quelques euros pour un hébergement en nom propre, et non en http://pagesperso.orange.monentreprise.com. Ça fait tout de suite moins pro, avouez-le !
  • Préférez le .com au .fr si vous envisagez un lancement à l’international ;
  • Évitez les originalités et les mélanges : attention aux chiffres par exemple, le 1 ressemblant à un I et le 0 à un O ;
  • Faites court, pour une meilleure mémorisation ;
  • Misez sur le responsive design, pour que votre site s’affiche aussi bien sur un PC que sur un smartphone ou une tablette.

 

Google Adwords, pour booster le référencement payant

Être visible, ce n’est pas qu’avoir une page Web. C’est aussi « ressortir » des recherches Google lorsque les internautes tapent une requête en rapport avec votre secteur d’activité.

Pour cela, Google Adwords doit devenir votre allié. Voilà en quelques mots la façon dont le système fonctionne : avec Google Adwords, vous enchérissez sur certaines combinaisons de mots-clés, pour que votre lien apparaisse en premier dans les résultats de Google. Mieux : avec l’outil de planification des mots-clés, vous pourrez optimiser votre campagne en cours (ou en lancer une nouvelle). Il vous permettra en effet de consulter les volumes de recherche des mots-clés et leur saisonnalité (par exemple, tel mot-clé sortant plus entre janvier et mars qu’entre juillet et septembre), de rechercher les mots-clés les plus pertinents à partir d’une expression, d’un site web ou même d’une catégorie, et de générer de nouveaux mots-clés par liste. Vous obtiendrez même, grâce à l’outil de planification, des prévisions de performance — c’est-à-dire, un nombre de clics estimatif — et des estimations de coût de vos campagnes !

« Oui mais dans la vie il n’y a pas que Google ! », dites-vous ? Allons allons, concentrons-nous sur les moteurs de recherche utilisés réellement par les consommateurs. Google capte toujours et encore 95,46 % des requêtes en France !

 

L’e-mailing

Les campagnes d’e-mailing constituent un moyen très efficace d’aller à la rencontre (virtuelle) des clients potentiels. De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’envoyer, en nombre, des messages ciblés à des prospects, pour leur présenter vos offres, vos actualités, les amener à réfléchir à leurs besoins… Bref, c’est un canal très efficace qui comporte au minimum un CTA (ou Call to action), qui permettra aux destinataires de votre campagne d’e-mailing d’entrer en contact avec vous.

Comment réussir sa campagne d’e-mailing ? Premier conseil : adoptez un logiciel créé spécialement pour cela. Il en existe plusieurs : MailChimp, Mailjet, SendInBlue… Ils vous offriront des outils d’analyse de vos campagnes très précis, vous permettant d’augmenter au fur et à mesure de vos envois l’efficacité des messages délivrés.

Ensuite, vérifiez la structure de votre texte : les liens ne doivent pas être cassés ou manquants, l’objet doit être court et efficace (les mots-clés en premier, par exemple), le texte ne doit pas être trop long… Vous avez un doute sur l’efficacité de votre message ? Chassez-le en testant plusieurs versions de votre campagne d’e-mailing — c’est une fonctionnalité que proposent les logiciels dont nous venons tout juste de parler !

 

L’œil de l’Expert Masqué sur la communication web !

 

Expert masqué 100x100 Il faut être honnête : la question « Faut-il développer sa présence sur le web ? » peut entraîner une réponse en mode « avantages – inconvénients ». C’est ce que nous allons faire !
Alors, côté avantages, ils sont nombreux : gain de visibilité pour l’entreprise, facilité de communication (avec les CMS modernes, rien n’est plus simple que de publier un texte sur Internet), nouvelle façon de promouvoir son offre et donc d’être original, accès à une clientèle potentiellement plus jeune et plus connectée, moyen de trouver de nouvelles attentes des consommateurs en dialoguant avec eux, et donc de proposer des produits en adéquation avec les espoirs du marché…
Les inconvénients ? Cela demande du temps, et un peu d’argent — voire beaucoup si vous êtes très ambitieux. Mais ces investissements seront à comparer aux retombées financières de votre présence efficace sur le web ! Enfin, vous devrez vous conformer aux règles de la CNIL, notamment en ce qui concerne la collecte et l’exploitation des données personnelles. Ce n’est pas un inconvénient en soi, mais vous devrez vous tenir au courant des évolutions réglementaires !

 

Envie d’en savoir plus sur les techniques de communication digitale ? Téléchargez gratuitement notre ebook 3 étapes pour réussir sa présence sur le web.