Vendre plus avec un site plus simple : les 5 bonnes pratiques

Ça y est, vous avez lancé votre startup ? Vous avez décidé de mettre en ligne un super site internet ? Vous avez raison : votre activité ne décollera pas sans une vitrine digne de ce nom. Et pour réussir sur le Net, voici les 5 meilleures pratiques pour simplifier votre site.

1/ Attirez tout de suite l’attention

En matière de création et de développement de site internet, il y a une règle : si aucun élément n’accroche le regard plus qu’un autre durant les 5 premières secondes de navigation, vous avez perdu votre visiteur. Exit donc, les designs trop pauvres ou trop chargés. Il faut faire la part belle à ce qui est catchy : un slogan, une image, un produit… ou un formulaire de contact, même.

2/ Hiérarchisez l’information

Notre œil d’internaute est un œil feignant : il ne va pas partout de la même façon. Lorsqu’il lit un livre, il parcourt les pages de haut en bas et de gauche à droite. Lorsqu’il observe une page web, il lit “en F” : il commence par un balayage horizontal dans la partie supérieure, avant un balayage vertical calé sur la gauche ; après avoir rencontré un premier point d’ancrage, il balaye de nouveau horizontalement.
Il vous faudra tenir compte de ces éléments dans la construction de votre site. Utilisez des signaux visuels pour hiérarchiser vos informations, comme :
- la couleur du texte ;
- l’emplacement ;
- la gestion des blancs ;
- la taille de la police ;
- les animations.
Attention à n’abuser d’aucun de ces signaux : le web n’est plus au début des années 2000, la sobriété est de mise aujourd’hui !

3/ Ce qui se vend bien s’énonce clairement

Votre ennemi ? Le bla-bla. Vous perdrez des visiteurs (et donc, des clients) si votre site est trop chargé en informations. La mode est aux sites Web en une page, sur lesquels on fait défiler toutes les caractéristiques importantes de la société. Inspirez-vous en !

4/ Montrez votre expertise par votre capacité à vulgariser

Avez-vous déjà pensé “Wahou, j’ai rien compris, ils doivent être trop forts !” ? Non ? Normal : noyer les internautes sous les termes techniques ne les a jamais transformés en clients. Au contraire : simplifiez au maximum votre discours. C’est par la vulgarisation de vos fiches techniques que vous remporterez de précieux succès.
L’astuce : au lieu de mettre en avant des caractéristiques qui n’intéressent pas grand monde, parlez plutôt de valeur ajoutée. Par exemple, si vous vendez une fusée pour aller sur la Lune (c’est un marché porteur, pensez-y), parlez de la possibilité de voir un lever de Terre plutôt que du moteur à combustion positronnisée qui propulse l’engin !

5/ Un seul CTA, mais le bon

Le CTA, ou Call to Action, n’a rien à voir avec un mélange des jeux vidéos GTA et Call of Duty. Il s’agit plutôt d’une phrase ou d’une zone cliquable, dans laquelle vous incitez le visiteur à accomplir quelque chose : s’inscrire à une newsletter, passer une commande, visiter votre page Facebook, vous contacter…
Il ne vous faudra choisir qu’une option à mettre en avant. Sinon, vous allez perdre votre visiteur. Faites le bon choix !

On résume ? Un bon site est un site simple. Un site simple est un site qui vend. Un site qui vend est un bon site. Le serpent qui se mord la queue ? Non, la recette pour développer votre vitrine sur le Web !