J’embauche mon premier salarié : quel process suivre ?

0
SHARES

Pour se développer, votre startup passera par l’étape inévitable du recrutement du premier salarié. Et ce n’est pas une mince affaire ! L’expérience joue souvent un rôle prépondérant dans cette tâche et vos choix de recrutement se bonifient avec le temps. Identifier et attirer les bons profils sans pour autant passer vos journées dans la peau du DRH, voici un nouveau challenge dans votre aventure de startuper. Pas de panique, pour vous faire gagner du temps, on vous explique le process étape par étape !

Étape 1 - Définir le profil idéal

Un bon recrutement passe par une définition précise du profil qui complétera parfaitement votre équipe. Le ciblage des profils, c’est la moitié du travail de recrutement alors prenez le temps de la réflexion !

Voici quelques pistes pour définir le prototype du candidat idéal.

La formation

Même si le diplôme ne fait pas tout, vous pouvez choisir de concentrer vos recherches sur les personnes ayant un type de formation précis. Si vous savez que ces personnes correspondent au profil, il s’agit juste d’un moyen d’être plus efficace et rapide dans le process de recrutement.

Les compétences

Internet permet de plus en plus de démontrer ses compétences. Par exemple, les designers ont des port-folios et les développeurs des répertoires sur Github. Il faut profiter de ces informations publiques pour identifier les meilleurs candidats !

Les contraintes financières

Les contraintes financières ont un impact sur le type de profil que vous pouvez recruter. Un senior coûtera nécessairement plus cher qu’un junior. Alors même si vous préféreriez embaucher un expert international, faites attention à ne pas mettre en danger la santé financière de votre startup pour autant !

Étape 2 - Employer branding et process de diffusion des offres

Une fois le profil idéal identifié, place à la communication ! Attirer les meilleurs profils demande du travail, de la méthode et une maîtrise de votre image en tant que startup où il fait bon travailler. Voici quelques astuces pour diffuser vos offres et attirer le maximum de candidats :

Utiliser des logiciels

Certains soft peuvent vous accompagner pour être plus efficace dans le process de recrutement. Workable, par exemple, permet de créer des formulaires de candidature et de centraliser tous les résultats à un seul endroit. Ces formulaires peuvent être diffusés partout sur le web, y compris sur des job boards comme Indeed.

Checker les plateformes de recrutement de développeurs

Le développeur est une ressource rare et très courtisée, notamment en début de projet. Des plateformes de recrutement sont entièrement consacrées à ce type de profil. C’est le cas par exemple de Breaz ou de Codingame, une société qui organise des jeux de développement informatique en ligne pour identifier les meilleurs développeurs.

Passer par un cabinet de recrutement

Le cabinet de recrutement est une étape presque obligatoire si vous prévoyez d'accélérer considérablement votre développement ! Mais attention, la commission se situe autour de 20% du salaire. Alors économisez avant de recruter !

Étape 3 - Optimiser les entretiens

Vous avez identifié quelques bons profils ? Il est l’heure de faire passer les fameux entretiens d’embauche !

Première chose pragmatique et logique, prévoyez la même trame pour chaque entretien. Sinon vous ne pourrez pas différencier les candidats ! Vous devez donc préparer votre trame à l’avance.

Deuxième élément très important, l’entretien ne sert pas à évaluer les compétences. Enfin, pas que : il doit surtout vous permettre de vérifier si le profil est cohérent avec votre culture. Vérifiez que le candidat pourra tenir le rythme de travail rapide et soutenu imposé par une startup ou qu’il ne sera pas frustré que des projets tombent à l’eau (et oui, abandonner des projets qui ne trouvent pas leur marché est le quotidien de la startup…).

Bref, l’entretien doit servir à évaluer les critères humains avant tout !

Étape 4 - L’art de l’onboarding

Vous avez finalisé l’embauche, c’est très bien. Mais ne vous croyez pas trop vite arrivé ! En tant que manager, un bon recrutement dépend aussi ce que vous en faites par la suite. Si vous vous loupez, c’est de votre faute et non de celle du candidat ! Dans ce contexte, l’onboarding est crucial.

L’onboarding, c’est accueillir la recrue comme il se doit, l’accompagner dans la découverte des projets de l’entreprise, l’immerger dans la culture, et surtout faciliter le dialogue avec ses nouveaux collaborateurs.

Ce processus est bénéfique à la fois pour le nouvel arrivant et pour votre boîte. Plus le nouveau collaborateur s’adaptera vite, plus votre startup sera productive !


Et vous, avez-vous identifié des stratégies gagnantes pour recruter ? On attend vos astuces dans les commentaires et sur les réseaux sociaux !