6 erreurs communes à éviter pendant votre première année de gestion !

0
SHARES

Aux États-Unis, on appelle ça des “rookie mistakes”, ou erreurs de débutant dans la langue de Molière. De trop nombreuses jeunes entreprises mettent la clé sous la porte à cause d’égarements de ce type : selon l’INSEE, la moitié seulement de celles créées cette année existeront toujours dans cinq ans ! Vous ne voulez pas faire partie de ce mauvais wagon ? Vous voulez survivre ? Être en mesure de commander une grosse voiture jaune, symbole de votre réussite entrepreneuriale ? Alors, évitez les 6 erreurs communes que nous listons ci-après.

 

1/ Un manque de cash dès le départ

Si le proverbe dit que “l’argent est le nerf de la guerre”, ce n’est pas pour rien ! Toute nouvelle entreprise a besoin de (beaucoup) plus d’argent pour ouvrir que le strict nécessaire. Car entre le début de l’activité en grande pompe et le moment où les premiers clients sortent leurs cartes bancaires, il faut payer les factures (électricité, loyer professionnel, assurance, matières premières, fournitures, salaires éventuels, consommation de cafés…). Pour éviter de vous retrouver les poches vides trop rapidement, calculez en amont combien cela vous coûterait de rester ouverts pendant trois mois sans aucune rentrée d’argent. Le nombre que vous obtenez vous fait peur ? C’est pourtant ce qu’il vous faut. Désolé !

 

2/ Voir trop grand

Il existe une nuance entre l’anticipation et la folie. La première, c’est de se renseigner sur le coût d’un local de 100 m2 pour quand vous aurez 8 employés. La seconde, c’est de se dire que vous allez arriver un jour ou l’autre à ce genre de besoins, et que du coup, “autant louer grand tout de suite et embaucher du personnel” ! Pour maximiser vos chances de réussite, n’hésitez pas à commencer petit. Il vaut mieux grandir tout doucement que de forcer la marche : l’histoire d’Apple — une petite entreprise américaine dont vous avez peut-être déjà entendu parler — a bien commencé dans un garage !

 

3/ Ne pas respecter son business plan

Vous avez passé du temps sur votre business plan, à la demande de votre banque et/ou de vos investisseurs, et vous ne le respectez pas parce que vous considérez qu’il n’avait d’autre utilité que de vous aider à obtenir des financements ? Voyons, si beaucoup de vos interlocuteurs vous le demandent, il y a une raison : il s’agit d’un document qui, s’il est validé, constitue un guide crédible pour la réussite de votre projet entrepreneurial. À lire et à relire !

 

4/ Accepter trop de délais de paiement

Ce n’est pas parce que l’on débute dans les affaires que l’on doit accepter de se laisser marcher sur les pieds. Dans le monde de l’entreprise aussi, les bons comptes font les bons amis ! N’acceptez donc pas de ne pas être payé aux dates prévues par vos clients, quel que soit le volume de commandes (passées ou futures) concerné. Cela risquerait, encore plus durant la première année, de paralyser votre trésorerie et de compromettre votre développement. Soyez ferme !

 

5/ Ne rien archiver

Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient. Trop d’entrepreneurs négligent l’archivage des documents la première année. Ils ne prennent conscience de leur manque de sérieux que lorsque leur expert-comptable leur tape sur les doigts, à force de (re)demander 20 pièces différentes au moment de faire le bilan annuel ! Consacrez donc du temps à classer vos papiers. Ainsi, vous ne raterez aucune opportunité d’affaires et éviterez un potentiel désastre financier.

 

6/ Ne pas protéger ses biens personnels

Lancer sa propre entreprise, c’est prendre des risques. C’est une évidence presque motivante pour certains patrons. Mais ces risques peuvent mener à une faillite individuelle (et familiale !) si votre start-up finit par couler et que vous n’avez pas protégé vos biens personnels. Pour éviter de vous retrouver seul dans un carton sous la pluie et d’envisager de vendre un rein pour sauver la Renault Mégane familiale, consultez un notaire ou un expert-comptable. Ces deux professionnels pourront vous conseiller sur le meilleur régime matrimonial à adopter sur la meilleure façon de cloisonner votre patrimoine. Mieux vaut prévenir que guérir !

 

La première année est souvent la plus dure pour les entrepreneurs. Néanmoins, en suivant ces quelques conseils, vous devriez mettre toutes les chances de votre côté de passer ce cap compliqué !